Sino-cinoche : The Painter (《画圣》)

Dans le dernier article de jinologie publié, consacré à des œuvres d’art citées par Jinyong dans son roman La Légende des héros du Condor (voir ici), nous avions évoqué une œuvre de Wu Daozi 吴道子, surnommé « le saint de la peinture » (画圣 huàshèng). Un film a été consacré en 2012 par le metteur en scène Hai Tao (海涛 hǎi tāo) à la fin de la vie de ce peintre mythique. Le film est justement intitulé 《画圣》, en anglais The Painter.
C’est un joli film, qui a remporté plusieurs prix en Chine mais qui n’a apparemment pas été distribué en Occident. Il dépeint un Wu Daozi (interprété par l’acteur hongkongais Ng Ma 午马 wǔ mǎ) vieillissant, réfugié dans un village isolé, après la révolte d’An Lushan. Un jeune « lettré », Tang Anzhou (interprété par l’acteur Xu Ning 许凝 xǔ níng), est à la recherche du peintre pour le compte de la cour impériale. Dans le village réside une belle jeune femme, Hongjiang (rôle interprétée par Guo Zhenni 郭珍霓 guō zhēnní), grande amatrice de peinture et de calligraphie et protectrice de Wu Daozi.
Ce film plaira probablement aux amateurs de peinture et de calligraphie chinoises. Baidu y consacre une page (ici).
J’ai visionné The Painter, en VO (mal) sous-titrée en anglais, il y a quelques jours sur Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=3kAAQeWICc8).
Ci-dessous, l’affiche du film :

Publicité
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s