Bibliographie : Simon Leys, Essais sur la Chine

En 1998, les Editions Laffont ont eu l’excellente idée de publier dans la collection « Bouquins » l’ensemble des textes que Pierre Rickmans, alias Simon Leys, avait écrits à cette date au sujet de la Chine.
Ce volumineux recueil (826 pages), intitulé Essais sur la Chine, rassemble les livres les plus connus du sinologue, dont la trilogie qui dénonce sans concession la Révo. Cul., ses tragédies et ses excès : Les Habits neufs du président Mao, Ombres chinoises et Images brisées. C’est cette trilogie qui valut à Simon Leys d’être détesté par l’intelligentsia français, alors majoritairement maolâtre. Le recueil comprend également un autre livre, un peu plus tardif (paru en 1983), et néanmoins extrêmement intéressant, La Forêt en feu, dans lequel l’auteur, dans une première partie, offre une présentation magistrale et passionnante des arts et des lettres classiques, puis parle de nouveau de la politique chinoise, qu’il continue à critiquer vivement ; enfin, dans une troisième et dernière partie, il poursuit sa dénonciation des thuriféraires du régime communiste, qui, après avoir soutenu inconditionnellement Mao, puis la Bande des Quatre, se sont parfaitement adaptés à la politique de « modernisation » de Deng Xiaoping.
Outre ces quatre livres, Essais sur la Chine rassemble aussi divers autres textes, notamment une « Introduction à Lu Xun, La Mauvaise Herbe », dans lequel Simon Leys explique comment le régime communiste a récupéré un auteur qui, malgré ce que prétendent les officiels chinois, n’a jamais apporté son soutien au régime. Le livre contient aussi L’humeur, L’honneur, l’horreur, initialement publié en 1991, qui est un recueil d’essais sur la culture et la politique chinoise, écrits après la tragique répression des manifestations pour la démocratie en juin 1989.
De Simon Leys, rien n’est à jeter. La lecture de ces essais devrait, a minima, être vivement recommandée à tous ceux qui s’intéressent sérieusement à la Chine, à commencer par les étudiants de chinois, d’autant plus que la politique actuelle de l’oncle Xi et de ses partisans rapproche sensiblement la Chine des réalités décrites par cet auteur (mais s’en était-elle vraiment jamais éloignée ?).
Wikipedia a publié un article en français présentant de façon plus détaillée ces Essais sur la Chine ; le recueil reste disponible en librairie.

Cet article, publié dans Bibliographie, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bibliographie : Simon Leys, Essais sur la Chine

  1. iotop dit :

    Bon jour,
    Je prends note et vais me le procurer.
    Merci pour ce partage.
    Max-Louis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s