Histoires de Chine : Xiang Yu et la bataille de Julu

Le bourg de Julu (巨鹿镇 [jùlùzhèn]) est le chef-lieu du district de Julu (巨鹿县 [jùlùxiàn), qui fait partie de la municipalité de Xingtai (邢台市 [xíngtáishì]), dans la province du Hebei. Dans l’Antiquité, Julu s’écrivait 钜鹿. Cet endroit est célèbre pour avoir été, en l’an 207 avant l’ère commune, le site d’une bataille célèbre qui opposa Xiang Yu (项羽 [xiàng yǔ]), un général de ce qui était à l’origine une rébellion paysanne, contre les armées de la dynastie des Qin, alors sur le déclin. Cette bataille est connue sous le nom de « bataille de Julu » (巨鹿之战 ou 钜鹿之战 [jùlù zhī zhàn]).
Ci-dessous, les troupes de Qin en déroute à la bataille de Julu :

Le septième mois de l’année -209 (la première année du règne du deuxième empereur des Qin (秦二世 [qín èrshì]), une armée rebelle se soulève. Le préfet Zhang Han (章邯 [zhāng hán]) est nommé général et lève une armée pour supprimer la rébellion. Il s’avère être un fin stratège, et met en déroute de nombreuses armées rebelles. Le neuvième mois de la même année, il défait la principale armée du pays de Chu et tue son général Xiang Liang (项梁 [xiàng liáng]) à la bataille de Dingtao (定陶之战 [dìngtáo zhī zhàn]) (定陶 [dìngtáo] est aujourd’hui un arrondissement de la municipalité de Heze 菏泽市 [hézéshì], dans la province du Shandong).
Considérant qu’il n’y a plus rien à craindre des armées de Chu, Han Dan décide de regagner la rive nord du Fleuve Jaune. Il rejoint les troupes du général Wang Li (王离 [wáng lí]) pour s’attaquer à l’État de Zhao. Les troupes des Qin encerclent celles des Zhao retranchées à Julu. Zhao demande à Chu et à d’autres États amis de venir à l’aide.
Les troupes de Chu se divisent en deux colonnes. La première est commandée par Song Yi (宋义 [sòng yì]), commandant en chef de l’expédition ; la seconde est sous la direction du neveu de Xiang Liang, Xiang Yu.
Song Yi décide d’établir ses quartiers à Anyang (安阳 [ānyáng]) et d’attendre. Xiang Yu, avide de venger la mort de son oncle, presse Song Yi d’agir, mais ce dernier ne bouge pas. Après 46 jours d’attente, n’y tenant plus, Xiang Yu assassine Song Yi et prend la tête des troupes.
Les armées de Zhao subissent un lourde défaite contre celles de Qin, aussi les armées de Qi et de Yan, venues elles aussi au secours de Zhao, n’osent-elles pas intervenir. Il faut dire que les effectifs des armées réunies de Wang Li et de Zhang Han s’élevaient à 400 000 hommes !
Ci-dessous, Zhang Han, interprété par Cao Weiyu dans la série en quatre-vingts épisodes Legend of Chu and Han (《楚汉传奇》 [chǔ hàn chuánqí]), sortie en 2012.

Xiang Yu a sous ses ordres à peine 50 000 hommes. Mais, intrépide, et après avoir soigneusement analysé la situation, il décide d’agir. Tout d’abord, il ordonne à deux de ses subordonnés d’aller couper les voies de ravitaillement de l’ennemi.
Ensuite, après avoir franchi le Fleuve Jaune avec ses troupes, il commande à ses soldats de ne conserver avec eux que trois jours de rations, et fait briser les marmites et couler les navires, signifiant ainsi qu’aucun retour en arrière n’est envisageable. C’est de là que vient le fameux proverbe 破釜沉舟 [pòfǔ chénzhōu], qui a le même sens que l’expression française « brûler ses vaisseaux ».
Les hommes de Xiang Yu, qui n’ont pas d’autre choix et qui sont en outre galvanisés par leur chef, se révèlent être des guerriers redoutables et, se battant à dix contre un, ils parviennent à mettre les armées de Qin en déroute. Plusieurs généraux de Qin meurent au combat et Zhang Han est contraint à la fuite.
Avant que Xiang Yu n’engage la bataille contre les armées de Qin, les armées des États de Yan, Qi, Wei, Dai, Liao, étaient arrivées dans la région pour porter secours à Zhao. Mais aucune de ces armées ne voulut prendre le risque d’attaquer l’armée de Qin. Les alliés restèrent à l’abri de leurs retranchements, observant de loin le déroulement des combats. C’est de cette épisode qu’a été formé un autre proverbe célèbre : 作壁上观 [zuòbì shàngguān] (littéralement construire des murailles et y monter pour observer), qui signifie « regarder les autres se battre en restant à l’abri des murailles ».
Cette bataille marque le début de la défaite finale et de l’annihilation de la dynastie des Qin.
Ci-dessous, le schéma de la bataille : en bleu, les déplacements des armées de Wang Li et de Zhang Han, en rouge, ceux de l’armée de Xiang Yu (l’image vient de l’article en chinois que Wikipedia consacre à cette bataille) :

Cet article, publié dans Histoires de Chine, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s