Jinologie : Demi-dieux et Semi-démons (《天龙八部》) – Xuzhu (虚竹) (2 et fin)

(Le premier épisode des aventures de Xuzhu se trouve ici.)
Après avoir réglé les affaires du Palais du vautour subtil, Xuzhu décide de retourner au temple Shaolin, avec la ferme intention d’avouer ses crimes et d’implorer le pardon du supérieur du temple, le moine Xuci, de façon à pouvoir réintégrer la communauté monastique.
Alors que Xuzhu est sur le chemin du retour, il rencontre Jiu Mozhi qui vient justement défier les moines du temple Shaolin. Apprenant les funestes desseins du moine de Tourfan, Xuzhu se bat contre lui. Malgré sa grande expertise des arts martiaux, Jiu Mozhi ne parvient pas à vaincre Xuzhu, mais, par traîtrise, il le poignarde. Interviennent alors les très jeunes, très jolies et très espiègles « quatre escrimeuses » du Palais du vautour subtil, qui constituaient la garde rapprochée de l’aïeule enfantine et qui sont désormais au service de Xuzhu. Avec leur aide, Xuzhu parvient à mettre Jiu Mozhi en déroute et à préserver ainsi l’honneur du temple Shaolin. Malgré son exploit, Xuzhu, du fait de ses innombrables manquements à la règle monastique (il a consommé de la viande, bu de l’alcool et, surtout, n’a pas respecté l’exigence de chasteté), est exclu du temple Shaolin.
Au temple Shaolin se tient justement une assemblée des experts d’arts martiaux de Chine, assemblée dont le but est de dresser un plan pour se débarrasser de Xiao Feng. Ce dernier, qui est aussi arrivé au temple Shaolin, doit livrer un combat inégal contre trois grands experts : Murong Fu, Ding Chunqiu et Zhuang Juxian (ce dernier a pris la tête de la bande des mendiants).
Alors que Xiao Feng est en mauvaise posture, Xuzhu intervient et se bat en combat singulier contre Ding Chunqiu. Il parvient à vaincre ce dernier ; après sa défaite, Ding Chunqiu rentre dans les ordres bouddhiques et intègre le temple Shaolin. Les membres survivants de la Secte des constellations se placent quant à eux sous la bannière du Palais du vautour subtil.
Rebondissement incroyable : Xuzhu, alors qu’il se croyait orphelin, découvre alors à la stupéfaction générale qu’il est en réalité le fils illégitime du moine Xuanci, le supérieur du temple Shaolin, et de Ye la deuxième (叶二娘 [yè èrniáng]), la seule femme de la bande des quatre malfaisants.
On apprend un peu plus tard que le souverain des Xia occidentaux a lancé un appel à tous les maîtres d’arts martiaux pour marier sa fille. Sera choisi pour épouser la princesse celui qui sera le plus expert des candidats à se présenter. Duan Yu, par pure curiosité, décide d’aller assister à l’évènement, et Xuzhu, n’ayant rien de mieux à faire, accompagne son frère juré. Mais il se trouve que la princesse en question, qui se nomme Li Qinglu (李清露 [lǐ qīnglù]), n’est autre que la « jeune fille des rêves » que Xuzhu avait connue au sens biblique du terme. Les deux amants se retrouvent donc et, après quelques péripéties qui tiennent le lecteur en haleine, finissent par convoler en justes noces.
Pendant ce temps, Xiao Feng, qui refuse absolument de mener une invasion des Liao contre la Chine des Song, a été arrêté par l’empereur des Liao et jeté en cage. Xuzhu se joint à Duan Yu, qui a entretemps accédé au trône de Dali, pour aller secourir leur frère juré. L’ancien moine participe activement à la libération de Xiao Feng et à la capture de l’empereur des Liao.
Avant de mourir, Xiao Feng décide de transmettre à Xuzhu les deux techniques martiales les plus fameuses de la Bande des mendiants : celle des dix-huit paumes à terrasser le dragon et celle du bâton à battre les chiens. Xuzhu, maîtrisant à la fois les techniques de la Secte sans entraves et celles de la Bande des mendiants, devient donc ainsi l’un des plus grands experts en arts martiaux de toute l’épopée romanesque de Jinyong.
Mais c’est aussi l’un des héros les moins marquants de l’épopée jinologienne. Par rapport à Duan Yu et surtout à Xiao Feng, il manque singulièrement de relief.
Pour une présentation plus détaillée de Xuzhu, je vous invite à lire ici l’article en chinois que lui consacre Wikipedia.
Ci-dessous, une photo de l’acteur hongkongais Louis Fan, ou Fan Siu-wong (樊少皇 [fán shàohuáng], né en 1973), dans le rôle de Xuzhu, dans la série hongkongaise de 1997 adaptée de Demi-dieux et Semi-démons. La photo vient de Baidu.

Publicités
Cet article, publié dans Jinologie, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s