Jinologie : Demi-dieux et Semi-démons (《天龙八部》) – Xuzhu (虚竹) (1)

Xuzhu (虚竹 [xūzhú]) est le troisième et dernier, dans l’ordre d’apparition, des trois personnages masculins principaux du roman Demi-dieux et Semi-démons. Il appartient à la jeune génération des moines du temple Shaolin.
Il est l’un des maîtres d’arts martiaux les plus talentueux de tous les romans de Jinyong, mais manque singulièrement de relief. Il est d’un caractère plutôt faible, semblant en toutes circonstances subir tout ce qui lui arrive de façon tout à fait passive. Il ne brille pas non plus par une intelligence au-dessus de la moyenne. Lui manquent le panache et la bravoure d’un Xiao Feng, ainsi que le romantisme d’un Duan Yu. Malgré sa maîtrise hors du commun des techniques martiales, il ne prend jamais aucune initiative et son destin lui est toujours dicté par les gens qu’il rencontre. Il est expulsé malgré lui du temple Shaolin et se voit imposer jusqu’à son épouse. Voyons ci-après son parcours.
Moine de rang inférieur du temple Shaolin, il sort pour la première du temple alors qu’il est âgé de 24 ans, pour accompagner son maître parti distribuer des invitations à différents maîtres d’arts martiaux de Chine. Pendant cette mission, il est fait prisonnier, avec les autres moines du groupe, par la Secte des constellations. Son maître est grièvement blessé et le groupe se met à la recherche de l’ennemi de Yama, le médecin Xue Muhua, dans l’espoir de sauver la vie du vieux moine.
C’est ainsi que les moines de Shaolin se retrouvent au milieu d’un compétition de jeu de go, dont les enjeux sont majeurs. Pour sauver la vie de Duan Yanqing, le chef de la bande des quatre malfaisants, Xuzhu résout par le grand des hasards une énigme de jeu de go posée par Su Xinghe, « le vénérable sourd-muet ». Comme il avait été dit que celui qui parviendrait à résoudre cette énigme deviendrait le disciple du fondateur de la Secte sans entraves, Wu Yazi (无崖子 [wú yázǐ]), Xuzhu hérite des secrets martiaux de la Secte sans entraves. Le moinillon parvient ainsi à acquérir à son corps défendant une maîtrise hors du commun des techniques martiales de la secte. Ces techniques sont d’une efficacité redoutable. Wu Yazi transfère dans le corps de Xuzhu l’énergie qu’il a accumulée pendant sept décennies, donnant instantanément au jeune moine une puissance rare, et fait de Xuzhu son successeur à la tête de la Secte sans entraves.
Ensuite, le hasard place Xuzhu sur le chemin de « l’aïeule enfantine », surnommée ainsi car l’art martial qu’elle pratique la contraint à reprendre l’apparence d’une enfant tous les trente ans. L’aïeule enfantine appartenait aussi à la Secte sans entraves, tout comme Li Qiushui (李秋水 [lǐ qiūshuǐ]), qui cherche à se venger d’une offense commise par l’aïeule enfantine et la poursuit.
Pour échapper à Li Qiushui, l’aïeule enfantine ordonne à Xuzhu de l’emmener jusqu’à la capitale du pays des Xia occidentaux. Li Qiushui appartient en effet à la famille royale des Xia occidentaux, et l’aïeule enfantine pense que le meilleur endroit pour se cacher est celui auquel Li Qiushui ne pensera jamais.
Arrivée au palais royal des Xia occidentaux, l’aïeule enfantine va se cacher dans la cave où est conservée la glace utilisée par le palais royal.
Là, elle fait tout ce qu’elle peut pour éloigner Xuzhu du bouddhisme rigoriste qui se pratique au temple Shaolin. Elle commence par faire consommer de la viande au jeune moine, sans que celui-ci s’en doute, lui faisant ainsi enfreindre l’une des règles de base du monachisme bouddhique, puis elle perd définitivement Xuzhu en lui faisant violer la plus élémentaire des obligations qui s’imposent aux moines Shaolin : la chasteté. En effet, elle enlève une jeune fille qu’elle déshabille et qu’elle met dans le lit de Xuzhu. Bien malgré lui, Xuzhu découvre les plaisirs de la chair. Ignorant tout de la jeune fille, il la surnomme « la jeune fille des rêves » (梦姑 [mènggū]). Les jeunes amants s’aiment d’une passion profonde.
Li Qiushui parvient finalement à retrouver l’aïeule enfantine et Xuzhu dans la cave du palais royal. Les deux femmes se livrent à un combat acharné. Xuzhu est pris entre deux feux, et les deux combattantes transfèrent elles aussi leur puissance dans le corps du jeune homme. Juste avant de mourir, l’aïeule enfantine lui lègue la direction du Palais du vautour subtil. Xuzhu regagne ce palais et en prend la tête. Cette prise de pouvoir est facilitée par le fait qu’il sauve ses habitantes d’un funeste destin, car le palais était assailli par une bande de victimes de l’aïeule enfantine. Dans ce palais, Xuzhu fait la connaissance de Duan Yu, les deux jeunes gens deviennent frères jurés, à l’issue d’une soirée pendant laquelle l’alcool coule à flots. Xuzhu s’éloigne décidément de plus en plus de la règle monacale.
Pour savoir si Xuzhu retrouvera ou non l’état monacal, pour voir comment il défait le fameux moine de Tourfan, pour tout connaître sur ses parents et pour savoir quel sera finalement le destin du moinillon de Shaolin, je vous invite à patienter jusqu’au prochain épisode.
Dans l’extrait vidéo ci-dessous, on voit Xuzhu préférer mourir de faim plutôt que de consommer de la viande, mais ne parvient pas à résister à la tentation de la chair.

Cet article, publié dans Jinologie, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s