Jinologie : Demi-dieux et Semi-démons (《天龙八部》) – Qiao Feng (乔峰) (2)

(Le premier épisode de cette série consacrée à Qiao Feng est ici.)
Après avoir fait la connaissance de Duan Yu, Qiao Feng se rend dans la forêt des abricotiers pour assister à une importante réunion de la Bande des mendiants, convoquée de toute urgence. C’est pendant cette réunion, dont le but est de le remplacer à la tête de l’organisation, qu’il apprend qu’il est en fait descendant de Khitan (契丹 [qìdān]), peuple des marches du nord-est de la Chine, qui donne du fil à retordre à l’Empire des Song. Les Khitan sont considérés comme des barbares assoiffés de sang chinois, il est donc hors de question qu’un descendant de Khitan reste à la tête de la Bande de mendiants, dont les membres sont de farouches patriotes. Qiao Feng est donc exclu.
Pendant cette réunion, il apprend les circonstances de la mort de son père et de sa mère : mal informé, un groupe d’experts d’arts martiaux avaient dressé une embuscade à l’une des passes de la frontière chinoise, la Passe de la porte des oies sauvages (雁门关 [yànménguān], dans l’actuelle province du Shanxi, c’est une passe importante de la Grande Muraille). Il leur avait été dit qu’un groupe de guerriers khitans s’apprêtait à aller détruire le temple Shaolin. Et effectivement, un groupe de khitans avait traversé la passe et était tombé dans l’embuscade, mais il ne s’agissait que d’un groupe de Khitans pacifiques venus en Chine rendre hommage au maître du père de Qiao Feng. Par méprise, les Chinois patriotes avaient tué tous les membres du groupe, au nombre desquels se trouvaient le père et la mère de Qiao Feng. Ce dernier, encore bébé, et seul survivant du carnage, avait été confié à une famille de paysans installée au pied du mont Shaoshi (où se trouve le temple Shaolin), et il n’avait jamais rien su de ses origines. Quand il apprend qui il est en réalité, il cherche à savoir, pour pouvoir se venger, qui étaient les membres du groupe embusqué. Les noms des membres lui sont révélés, mais il n’arrive pas à savoir qui était à la tête du groupe. Il se met à la recherche de ceux qui ont assassiné ses parents. Mais en partant, Qiao Feng fait le serment de ne jamais tuer un Chinois.
En chemin, Qiao Feng rencontre l’une des deux servantes de Murong Fu, Azhu (阿朱 [āzhū]). Il se rend ensuite au temple Shaolin pour rendre visite à ses parents adoptifs et aller voir son maître, le très vénérable Xuanku (玄苦大师 [xuánkǔ dàshī]). Quand il arrive dans la maison de ses parents adoptifs, ces derniers viennent d’être assassinés. Pris d’un mauvais pressentiment, il se précipite au temple Shaolin, où son vieux maître rend son dernier souffle quand son ancien disciple arrive. Tous les indices pointent vers Qiao Feng.
Au temple Shaolin, Qiao Feng est contraint de se battre contre trois grands maîtres : le chef de la communauté, le moine Xuanci (玄慈 [xuáncí]), le responsable de l’enseignement martial Xuannan (玄难 [xuánnàn]), et le chef de la discipline (玄寂 [xuánjì]). Azhu a suivi Qiao Feng en secret…
Lorsque Xuanci déploie contre Qiao Feng l’une des soixante-douze techniques suprêmes du temple Shaolin, la « grande paume du vajra » (大金刚掌 [dàjīn’gāngzhǎng], la vajra 金刚 [jīn’gāng] est le symbole de l’indestructibilité dans le bouddhisme), Azhu s’interpose et elle est grièvement blessée.
Qiao Feng, pour essayer de sauver Azhu, veut demander de l’aide au médecin le plus connu du moment, Xue Muhua (薛慕华 [xuē mùhuá]), surnommé « l’ennemi de Yama » (阎王敌 [yánwángdí]), car il est capable d’enlever aux griffes de Yama ceux qui sont sur le point de mourir. (阎王 [yánwáng], ou 阎罗王 [yánluówáng], est le nom chinois de Yama, le dieu de la mort dans l’hindouisme)
Xue Muhua participe à une réunion organisée dans le « domaine des vertueux ressemblés » (聚贤庄 [jùxiánzhuāng]). Cela tombe mal, car la réunion qui se tient alors a justement pour but de définir une stratégie visant à éliminer l’ennemi public numéro un qu’est devenu Qiao Feng ; dans le domaine sont réunis plus de trois cents bretteurs qui sont parmi les meilleurs de Chine. Malgré cela, ne pensant qu’à sauver Azhu, Qiao Feng se jette dans la gueule du loup. Là, il est pris à partie par les plus téméraires des bretteurs qui trouvent une occasion rêvée de se débarrasser de lui. Malgré son serment de ne jamais tuer aucun Chinois, Qiao Feng, pour se défendre et pour défendre Azhu, est contraint faire passer nombreuses personnes de vie à trépas. En voulant protéger la jeune fille, il est grièvement blessé, mais il est sauvé in extremis par un mystérieux homme en noir.
Après s’être remis de ses blessures, il se rend à la passe de la porte de l’oie sauvage pour aller voir les dernières paroles que son père avait laissées gravées sur une paroi de la passe. Mais en arrivant il découvre que le texte gravé a été entièrement buriné. A la passe, il trouve aussi Azhu, qui l’attend là depuis cinq jours. Ému pour l’empathie de la jeune femme, il tombe amoureux d’elle.
A l’épisode suivant, nous verrons ce qu’il advient des sentiments de Qiao Feng et d’Azhu, nous verrons aussi pourquoi Qiao Feng change de patronyme et comment il retrouve l’assassin de ses parents adoptifs et se venge de lui.
Dans la vidéo ci-dessous, le combat épique de Qiao Feng contre les maîtres chinois au domaine des vertueux rassemblés. Pendant ce combat, Qiao Feng démontre sa très grande maîtrise de l’une des techniques les plus redoutables de toute l’œuvre de Jinyong : les dix-huit coups de paume à terrasser les dragons (降龙十八掌 [xiànglóng shíbāzhǎng]), dont héritera Guo Jing dans La Légende des héros du condor (voir ici).

Publicités
Cet article, publié dans Jinologie, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jinologie : Demi-dieux et Semi-démons (《天龙八部》) – Qiao Feng (乔峰) (2)

  1. Ping : Jinologie : Demi-dieux et Semi-démons (《天龙八部》) – Qiao Feng (乔峰) (3) | Sinoiseries

  2. Ping : Jinologie : Demi-dieux et Semi-démons (《天龙八部》) – Qiao Feng (乔峰) (4 et fin) | Sinoiseries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s