Chinoiseries : Le système des heures doubles

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi, pour dire une heure (60 minutes), les Chinois parlent de « petit temps » : 小时 [xiǎoshí] ?
La raison en est simplissime : le sinogramme 时 [shí] désignait parfois l’une des douze périodes de 120 minutes qui divisaient la journée de 24 heures. C’est pourquoi les sinologues français ont pris l’habitude de traduire 时 [shí] par « heure double ».
Chacune des heures doubles de la journée était désignée par un nom particulier. Ces noms se rencontrent fréquemment lorsque l’on lit des ouvrages de l’époque classique ou des romans historiques (et notamment les romans d’arts martiaux). Voici la liste des douze heures doubles, avec leur « traduction » en heures modernes :
子时 zǐshí : de 23h à 1h du matin
丑时 chŏushí : de 1h à 3h du matin
寅时 yínshí : de 3h à 5h du matin
卯时 mǎoshí : de 5h à 7h du matin
辰时 chénshí : de 7h à 9h du matin
巳时 sìshí : de 9h à 11 du matin
午时 wŭshí : de 11h à 13h
未时 wèishí : de 13h à 15h
申时 shēnshí : de 15h à 17h
酉时 yōushí : de 17h à 19h
戌时 xūshí : de 19h à 21h
亥时 hàishí : de 21h à 23h
Pour les heures nocturnes, on utilisait concurremment les mots de première, deuxième, troisième, quatrième et cinquième « veilles » (更 [gēng]). Ci-dessous, les cinq veilles et leurs équivalents :
一更 yīgēng : la première veille (戌时 [xūshí], de 19h à 21h)
二更 èrgēng : la deuxième veille (亥时 [hàishí], de 21h à 23h)
三更 sān’gēng : la troisième veille (子时 [zǐshí], de 23h à 1h)
四更 sìgēng : la quatrième veille (丑时 [chŏushí], de 1h à 3h)
五更 wŭgēng : la cinquième veille (寅时 [yínshí], de 3h à 5h)

Publicités
Cet article, publié dans Chinoiseries, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Chinoiseries : Le système des heures doubles

  1. Helun dit :

    Bonjour,
    Les anglais utilisent le terme « double-hours ».
    La division en shi [时] était une division en heures d’égales durées. Par contre la division en geng [更 ] était une division en heures inégales; il y avait 5 geng durant la nuit et les geng d’hiver étaient plus longues que les geng d’été. Les clepsydres possédaient un jeu de tiges graduées, chaque tige correspondant à une période de l’année.
    Il existait aussi une division du nycthémère (de minuit à minuit) en 100 ke [刻] , utilisant donc une division décimale plus dans la tradition chinoise. Le terme ke est maintenant utilisé pour désigner notre quart d’heure. Il y eu des tentatives pour passer au système de 8 ke par shi, par exemple celle de Xia Heliang [夏贺良] durant la dynastie des Han; ça n’a pas plu et on lui a coupé la tête.La dernière, couronnée de succès, a été celle des jésuites (Verbiest) ; on ne lui a pas coupé la tête pour ça mais la réunion a été houleuse; un mandarin s’est plaint de ce que l’on passait de 100 ke à 24×4=96 ke; la Chine perdait donc 4 ke! Un officier mandchou a rétorqué qu’on n’avait qu’à passer à 1000 ke; tout le monde à rigolé sauf l’empereur(Aixinjueluo Sunye – nom d’ère Kangxi); la réunion a été interrompue; j’ignore ce qu’il est advenu de l’officier mandchou. La Chine est alors passée au système en 24 xiaoshi divisées chacunes en 4 ke.
    Le mot geng dans son sens de veille nocturne est encore utilisé dans quelques expressions comme « geng shen ren jing » [更深人静] pour dire « au plus profond de la nuit », « sangeng » [三更] -aux environ de minuit, ou l’amusant « san geng bu gai ming, si geng bu gai xing » [三更不改名,四更不改姓], « il ne change pas d’avis tout le temps, il est franc ».
    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s