Histoires de Chine : Wu Zixu (伍子胥)

Wu Zixu (伍子胥 [wǔ zǐxū], 559-484 avant l’ère chrétienne) était originaire du royaume de Chu (楚国 [chǔguó]) (son lieu de naissance est contesté : certains disent qu’il était originaire de ce qui est aujourd’hui la province de l’Anhui, d’autres qu’il venait de la province du Hubei). Il était le fils de Wu She (伍奢 [wǔ shē]), précepteur de Jian (建 [jiàn]), fils du roi Ping de Chu (楚平王 [chǔ píngwáng]). Wu She fut calomnié auprès du roi Ping par un rival, Fei Wuji (费无极 [fèi wújí]). Le roi fit exécuter Wu She et Wu Shang (伍尚 [wǔ shàng]), le frère aîné de Wu Zixu. Mais Zixu parvint à s’enfuir et trouva refuge dans le royaume voisin de Wu (吴国 [wúguó).
À Wu, Wu Zixu se mit au service du roi Helü (阖闾 [hélǘ]), et devint l’un de ses principaux conseillers. Wu Zixu fut l’un des constructeurs de l’actuelle ville de Suzhou, dont une des portes lui encore consacrée aujourd’hui : la porte de Xu (胥门 [xūmén]). En 506, Wu Zixu, avec le stratège Sun Wu (孙武 [sūn wǔ], plus connu sous le nom de Sunzi, ou Sun Tzu (孙子 [sūnzǐ]), l’auteur du fameux traité militaire connu sous le titre de l’Art de la guerre 《孙子兵法》 [sūnzǐ bīngfǎ]), s’empare de la capitale du royaume de Chu. Arrivé sur place, il fait déterrer le cadavre du roi Ping et lui fait administrer 300 coups de fouet, pour venger la mort de son père et de son frère. Grâce à l’aide de gens tels que Wu Zixu, le royaume de Wu parvint à détruire le royaume de Chu à l’Ouest, et à infliger des défaites aux royaumes de Xu (徐国 [xúguó), Lu (鲁国 [lǔguó]) et Qi (齐国 [qíguó]) au Nord.
À plusieurs reprises, Wu Zixu avait recommandé au roi Fuchai (夫差 [fūchāi]), qui avait succédé à son père Helü, de tuer Goujian (勾践 [gǒu jiàn]), l’héritier du trône du royaume de Yue (越国 [yuèguó]). Mais Fuchai ne prêta pas attention à son conseiller. Il était en effet pressé d’avancer vers la Plaine Centrale (中原 [zhōngyuán]), et rassembla une armée pour s’attaquer au royaume de Qi. Une nouvelle fois, Wu Zixu exhorta son roi à ne pas s’en prendre à Qi, mais plutôt d’anéantir Yue, et se vit opposer un nouveau refus. Le ministre Bo Pi (伯嚭 [bó pǐ]) dit alors à Fuchai que Wu Zixu cherchait à comploter avec Qi pour attaquer Wu. Fuchai fit alors envoyer une épée à Wu Zixu, en lui donnant l’ordre de se suicider. Juste avant de mettre fin à sa vie, Wu Zixu demanda aux gens de sa suite de lui arracher les yeux et de les placer sur la porte orientale de la ville, car il voulait voir de ses propres yeux la destruction de Wu. Effectivement, moins de neuf ans après la mort de Wu Zixu, le royaume de Wu fut anéanti par une attaque surprise de Yue.
Le corps de Wu Zixu fut placé dans une outre de cuir et jeté dans le fleuve Qiantang (钱塘江 [qiántángjiāng], près de Hangzhou), le cinquième jour du cinquième mois lunaire de l’an 484 avant l’ère chrétienne. C’est la raison pour laquelle à Suzhou, lors de la fête des bateaux-dragons (端午节 [duānwǔjié]), célébrée le 5ème jour du 5ème mois lunaire, c’est Wu Zixu qui est commémoré, et non, comme dans le reste de la Chine, le poète Qu Yuan (屈原 [qū yuán], qui vécut approximativement entre 340 et 278 avant notre ère).

Advertisements
Cet article, publié dans Histoires de Chine, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s