Erotica : Sanctum sanctorum

Attention : détournez votre regard de ce billet si sa teneur, qui est tout sauf neutre, est de nature à vous offusquer….
Dans un article précédent de cette série, nous avions présenté les appellations plus ou moins exotiques utilisées en chinois pour désigner l’appareil génital masculin (voir ici). Par souci d’équité, de parité et d’égalité hommes-femmes, il était de bon ton de consacrer un article à l’équivalent féminin de la partie anatomique évoquée dans le billet susmentionné.
On l’aura peut-être remarqué : le sinogramme 阳 [yáng], qui, dans le couple yin-yang, désigne l’élément masculin de l’univers, est utilisé pour désigner le sexe masculin (voir par exemple 阳具 [yángjù] ou 阳物 [yángwù] (on notera aussi au passage que les potions magiques et autres recettes plus ou moins sérieuses destinées à renforcer la masculinité défaillante de ces messieurs sont dites « renforçant le yang » : 壮阳 [zhuàngyáng]).
Il n’est donc pas surprenant de voir utilisé dans la désignation de l’appareil génital féminin le sinogramme qui signifie « yin » : 阴 [yīn]. Ainsi, au terme 阳物 (chose yang) répond symétriquement le terme symétrique 阴物 [yīnwù] (chose yin). Dans le même ordre d’idées, on parle aussi de « porte yin » 阴门 [yīnmén] ou阴户 [yīnhù]. Notons que le terme 阴 [yīn] seul peut aussi servir à désigner ledit organe.
Avec le sinogramme 户 [hù] (porte), on construit encore le mot 牝户 [pìnhù] ; le sinogramme 牝 [pìn] désigne à l’origine les femelles des oiseaux ou des animaux terrestres. Avec le sinogramme 户, notons encore l’existence du mot 玉户 [yùhù], la « porte de jade ».
Certains textes parlent plus poétiquement de « palais fleuri » (花宫 [huāgōng]). Moins poétique en revanche, certains ont parlé pour les parturiantes de « porte productrice » : 产门 [chǎnmén].
Les adeptes du taoïsme qui s’intéressent plus particulièrement à l’aspect sexuel de la préservation de l’énergie vitale parlent quant à eux de fourneau (炉 [lú]), voire de « vase tripode » (鼎 [dǐng]), deux ustensiles utilisés pour la confection, sous l’action d’une forte chaleur, des pilules d’immortalité ; ils parlent aussi de « trou à cinabre » (丹穴 [dānxuè]).
On connaît aussi le très vulgaire sinogramme [bī], qui désigne ce même organe, et parfois aussi, par extension, la femme, comme dans le mot 傻屄 [shǎbī], qui est un terme gentillet pour désigner une nunuche, pudiquement orthographié sous la forme 傻逼 [shǎbī], ou carrément amputé du sinogramme offensant remplacé par une croix offusquée (on écrit alors 傻X, ou alors 傻叉 [shǎchā], 叉 [chā] étant le sinogramme qui désigne la croix). (Notez aussi que le même artifice est utilisé pour les autres expressions dans lesquelles le sinogramme 屄 est utilisé : « fortiche » se dit populairement 牛屄 [niúbī], et s’écrit souvent 牛逼, ou 牛X, ou encore 牛叉.)
Yao Lingxi, qui consacre un passage de son recueil érudit à la terminologie utilisée pour désigner le sexe féminin (voir pages 46 et 47 de l’édition que j’ai évoquée ici de ses Petites notes sans malice), évoque encore le sinogramme毴 [bī], donné comme une autre façon d’écrire 屄. Et puisque nous en sommes aux caractères rares, signalons encore le sinogramme pi, qui désigne à l’origine la pilosité pubienne, mais qui est utilisé dans les romans érotiques pour désigner le sexe féminin.
Nous évoquions le livre de Yao Lingxi… Signalons encore que celui-ci a relevé les expressions suivantes, qui s’appliquent toutes à différentes parties de l’anatomie féminine : 璿台 [xuántái] (« plateau de beau jade » ; 璿 [xuán], caractère rare, signifie « beau jade ») désigne les grandes lèvres, 辟雍 [pìyōng] (qui était à l’origine le nom d’une l’école d’enseignement supérieur fondée par l’empereur) désigne les petites lèvres.
En cherchant des précisions sur plusieurs des termes cités par Yao Lingxi, je trouve ici un article donnant des explications sur les termes utilisés dans la Chine ancienne pour désigner les différentes parties de l’anatomie féminine, termes que voici : 金光 [jīnguāng] (lueur dorée) ou 金沟 [jīngōu] (fossé doré) désigne l’entrée du vagin (je remarque avec un peu d’amusement que les Khmers utilisent un mot approchant pour désigner le même endroit : ils parlent de « porte d’or » ទ្វាមាស [tvie miesse]) ; 封纪 [fēngjì] désigne l’ensemble grandes et petites lèvres ; 玄圃 [xuánpǔ] (jardin mystérieux) désigne le pubis ; 鼠妇 [shǔfù] ou 臭鼠 [chòushǔ] désigne soit le clitoris, soit l’entrée du vagin ; 谷实 [gǔshí] (fruit de céréale) désigne le clitoris ; 麦齿 [màichǐ] désigne l’hymen ; 婴女 [yīngnǚ] désigne la face postérieure du fornix vaginal ; 反去 [fǎnqù] désigne les faces latérales du vagin ; 何寓 [héyù] désigne le fornix vaginal, de même que 赤 [chì] (écarlate) et 丹穴 [dānxuè] (cité plus haut dans un sens plus générique). Bon nombre de ces termes, et d’autres, se retrouvent dans les textes anciens traitant du sujet, dont le 《素女经》 [sùnǚjīng], Classique de la fille simple, manuel d’éducation sexuelle célèbre dès l’époque des Han.
Pour terminer, quelques termes notés de-ci de-là : l’expression « parties intimes » a un équivalent assez exact en chinois : 私处 [sīchù]. Quand le sinogramme 私 [sī] est utilisé seul, il peut aussi servir à désigner la même partie de l’anatomie féminine.
Enfin, j’ai noté un autre mot entendu je ne sais plus où, tout empreint de poésie : 小鲍鱼 [xiǎobàoyú], littéralement « petite abalone », sans doute en raison de l’apparence du pied du gastropode, quand ce pied n’est pas accroché à son rocher, qui évoque sans doute chez d’aucuns l’apparence de l’organe. On parle aussi tout simplement d’abalone (鲍鱼 [bàoyú]), sans préciser la taille de l’animal.
Le sujet est très loin d’être clos. Nous y reviendrons sans aucune doute dans le cadre de la présente série.

Advertisements
Cet article, publié dans Erotica, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s