Histoires de Chine : Les dix grands maréchaux de l’Armée Populaire de Libération (6 : Chen Yi)

Chen Yi (陈毅 [chén yì])
Chen Yi est né en 1901 dans le district de Lezhi (乐至县 [lèzhìxiàn], province du Sichuan), dans une famille de la classe moyenne (son père était magistrat). Il part faire des études en France en 1919, et rentre en Chine en 1921. Il adhère aux Jeunesses Socialistes de Chine (中国社会主义青年团 [zhōngguó shèhuì zhǔyì qīngniántuán]) en 1922, et au PCC en 1923. En 1927, il participe à la rébellion de Nanchang. Il occupe divers postes politiques au sein de différentes unités des troupes communistes. Pendant l’époque de la guerre de résistance contre le Japon, il occupe divers postes de commandement ; il est notamment commandant de la Nouvelle Quatrième Armée (新四军 [xīnsìjūn]), et à ce titre est l’un des généraux qui dirigent la lutte contre l’envahisseur nippon en Chine centrale (华中 [huázhōng]). Pendant la « guerre de libération », il commande la région militaire du Shandong, puis la région militaire de l’Est de la Chine, etc., et connaît des succès importants contre les troupes nationalistes. Il prend part par exemple à la bataille de Laiwu (莱芜战役 [láiwú zhànyì] ; 莱芜 [láiwú] est une ville dans le centre de la province du Shandong) en février 1947, à celle de Menglianggu (孟良崮战役 [mèngliángù zhànyì] ; Menglianggu 孟良崮 [mèngliánggù] est un mont de la province du Shandong) en mai 1947, à la campagne de Yudong (豫东战役 [yùdōng zhànyì] ; le mot 豫东 [yùdōng], littéralement « l’est du Henan », désigne la partie orientale de la province du Henan, au sud du Fleuve Jaune et à l’est de la voie ferrée de Beijing à Guangzhou 京广铁路 [jīngguǎng tiělù]) en juin et juillet 1947. En 1948-1949, il participe encore à la campagne de Huaihai (淮海战役 [huáihǎi zhànyì] ; le mot Huaihai 淮海 [huáihǎi] désigne la zone qui se trouve aux confins des provinces du Jiangsu, du Shandong, de l’Anhui et du Henan). On le voit encore occuper des postes de commandement pendant la campagne de Dujiang (渡江战役 [dùjiāng zhànyì] ; 渡江 [dùjiāng] signifie « franchir le fleuve ») entre avril et juin 1949, qui se déroule sur les cours moyen et inférieur du Changjiang, et la bataille de Shanghai (上海战役 [shànghǎi zhànyì]), qui a lieu en mai 1949.
Après la libération, il est nommé vice-premier ministre en 1954, et occupe en plus le poste de ministre des Affaires étrangères en 1958. Il a également été directeur de l’Institut des Relations Extérieures (外交学院 [wàijiāo xuéyuàn]), vice-président de la commission militaire centrale, vice-président du comité de la défense nationale, etc.
Il décède d’un cancer à Beijing en janvier 1972.
C’est à Luo Ronghuan que sera consacré le septième volet de cette série.
Ci-dessous, le portrait de Chen Yi, qui se trouve sur la page que Baidu consacre aux dix maréchaux (voir ici) :
chen yi

Publicités
Cet article, publié dans Histoires de Chine, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s