Chinoiseries : Saisie des signes des tons sur MS-Word

Vous aurez sans doute remarqué que je m’obstine à saisir les marques des tons sur la transcription pinyin des sinogrammes. Il est en effet in-dis-pen-sa-ble, et n’essayez pas de me faire changer d’avis sur ce point, de savoir à quel ton prononcer tous les sinogrammes que l’on utilise, si l’on veut être compris à l’oral, sauf à provoquer des incompréhensions, voire des quiproquos plus ou moins cocasses.
Mon amie taïwanaise Meiling me demande quelle méthode j’utilise pour saisir les marques des tons, je lui réponds par ce billet, et propose donc ma méthode aux lecteurs de Sinoiseries, en pensant que cela pourra éventuellement être utile à certains.
Notez avant tout que depuis mon séjour à Taiwan entre 1993 et 1996, j’ai adopté les claviers dits « anglais », ou QWERTY, en lieu et place des claviers français AZERTY. Ce choix m’a été imposé parce que je ne trouvais pas de claviers AZERTY en vente à Taiwan, et je l’ai conservé par habitude, et j’en suis finalement fort satisfait.
L’inconvénient principal du clavier QWERTY, pour un Français, est que les caractères accentués (é, è, à, ê, ü, ç, et autres) ne sont pas disponibles directement au clavier. Pour remédier à cette difficulté, j’ai choisi de configurer mon clavier QWERTY en « Anglais US », variante « International ». Avec cette configuration, la saisie des accents ne pose plus aucun problème : pour saisir les accents, il suffit de taper :
– sur la touche « apostrophe » puis sur la lettre accentuée pour l’accent aigu (« ’ + e » pour obtenir « é ») (pour saisir l’apostrophe, il faut taper sur la barre d’espacement après la touche « apostrophe ») ;
– sur la touche « tilde » (en minuscule) (à gauche de la barre des chiffres) puis sur la lettre accentuée pour l’accent grave (« ` + a » pour obtenir « à ») ;
– sur la touche « guillemets » pour le tréma («  » + u » pour obtenir « ü ») ;
– sur la touche « 6 » (en minuscule) pour obtenir l’accent circonflexe (« ^ + a » pour obtenir « â ») ;
– pour le « ç », on utilise la combinaison de touches « apostrophe + c » : ç
Cette méthode est par ailleurs bien pratique pour saisir les lettres accentuées d’autres langues, comme le « ñ », le « í » ou le « ó » espagnols, ou encore le « ã » portugais, etc.
Pour ce qui est du pinyin, l’apostrophe est utilisée pour noter le deuxième ton : á, é, í, ó, ú ; etc., et la touche « tilde » (minuscule) pour noter le quatrième ton : à, è, ì, ò, ù.
Mais cela ne fonctionne pas pour le « ǘ » et le « ǜ », car on a à la fois un « accent aigu » (ou grave) et un tréma. Pour ces deux signes, je mets à profit le jeu de caractères « Latin Extended-A » de Word (dans le menu « Insérer/Symbole ») pour configurer la saisie de ces deux signes. J’ai attribué, de façon tout à fait arbitraire, la combinaison de touches « Alt+2+v » pour saisir « ǘ » (2 pour le deuxième ton) et « Alt+4+v » pour saisir « ǜ » (4 pour le quatrième ton). De même, j’ai attribué la combinaison de touches « Alt+1+v » pour « ǖ » (1 pour le premier ton) et « Alt+3+v » pour « ǚ » (3 pour le troisième ton).
À partir de là, on peut aussi déduire facilement les combinaisons de touches pour saisir les autres voyelles au premier et au quatrième tons :
Alt+1+a pour ā
Alt+1+e pour ē
Alt+1+i pour ī

Alt+3+a pour ǎ
Alt+3+e pour ě
Alt+3+i pour ǐ

Cette méthode de saisie des signes des tons en pinyin est assez simple, facile à mettre en œuvre, et bien moins fastidieuse que l’insertion manuelle des caractères à partir du menu.
Notez que :
1. Il faut laisser la touche « Alt » enfoncée lorsque vous tapez la voyelle, puis le numéro du ton ;
2. Sous Word, la police de caractère pour les voyelles au troisième ton est toujours erronée : ma version de Windows (en chinois) insère toujours un caractère avec la police chinoise SimSun, qui est étonnamment disgrâcieuse ;
3. J’ai le même souci pour les billets que je publie sur Sinoiseries : la police attribuée lorsque j’enregistre les billets au format txt (codé en Unicode UTF-8) pour les voyelles avec le signe du troisième ton n’est pas correcte (vous l’aurez sans doute remarqué en lisant les billets sur Sinoiseries) ;
4. Il peut arriver (très rarement) que la combinaison de touches choisie soit déjà attribuée à un autre raccourci de fonction dans Word. Lorsque cela m’est arrivé, comme il s’agissait toujours de raccourcis que je n’utilisais pas, j’ai annulé l’attribution du raccourci proposé par Word par défaut ;
5. Les raccourcis ci-dessus sont enregistrés dans le style « Normal » de Word. Il m’est arrivé à quelques reprises de perdre les raccourcis (fausse manipulation ?), en redonnant au style « Normal » ses valeurs par défaut. Dans ce cas, il faut malheureusement reconfigurer les raccourcis (heureusement, cela ne prend que quelques minutes, et je suis confronté à ce problème au maximum une fois par an, et lorsque j’installe une nouvelle version de Word, ou lorsque je change d’ordinateur).
Mais… je sais que Meiling travaille sur Apple Mac, aussi ne suis-je pas sûr que ces explications lui soient bien utiles, finalement…

Publicités
Cet article, publié dans Chinoiseries, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Chinoiseries : Saisie des signes des tons sur MS-Word

  1. arupajhana dit :

    Je ne sais pas pour MacOS, en tout cas Linux l’autorise. Voir par ex. http://fr.wikipedia.org/wiki/Touche_compose

    • pascalzh dit :

      Merci pour l’info concernant Linux.
      Par ailleurs, je ne connaissais pas la « Touche compose », et je ne l’ai jamais vue sur un clavier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s