Néologismes : Fausses balles et sifflets noirs

En parcourant la biographie d’un blogueur chinois bien connu, Li Chengpeng (Sinoiseries a parlé de lui ici), j’apprends qu’il est à l’origine journaliste sportif, et commentateur apprécié du football chinois. Il a travaillé au début de sa carrière dans un journal sportif officiel, avant d’être remercié parce qu’il dénonçait avec une trop grande virulence les problèmes de « faux ballons et de sifflets noirs » (假球黑哨 [jiǎqiú hēishào]) du monde footballistique chinois.
Une pratique assidue de la langue chinoise permet de deviner sans trop de mal de quoi il s’agit.
Le terme 球 [qiú] désigne de façon générique les globes, boules, balles et autres ballons, sportifs ou non : 气球 [qìqiú] peut désigner un ballon de baudruche, 地球 [dìqiú] désigne au sens propre le globe terrestre, 足球 [zúqiú] désigne la balle au pied, i.e. le football ; jouer au football se dit 踢足球 [tī zúqiú], souvent abrégé en 踢球 [tīqiú], et un match d’un sport quelconque dans lequel on se dispute un ballon se dit 球赛 [qiúsài]. On peut donc deviner sans risque de faire surchauffer ses méninges que 假球 [jiǎqiú] signifie « match truqué ».
Pour ce qui est de l’expression 黑哨 [hēishào], l’effort d’imagination à produire n’est pas non plus surhumain. On sait que le qualificatif 黑 [hēi], « noir », est utilisé pour décrire tout ce qui mérite d’être caché, tout ce qui est illégal. Sinoiseries a par exemple parlé des prisons illégales (黑监狱 [hēijiānyù]), de la pègre (黑社会 [hēishèhuì]), etc. Quant au sinogramme 哨 [shào], il peut désigner, entre autres choses, un petit instrument à vent que nous connaissons sous le nom de « sifflet ». On comprend dès lors facilement qu’est qualifié de « sifflet noir » un arbitre (裁判 [cáipàn]) qui, volontairement et dans un but inavouable, siffle des fautes imaginaires, ou refuse des buts tout à fait légitimes.
Le monde chinois du ballon rond est en effet connu pour son atmosphère malsaine, sa corruption endémique, et le manque total de conscience professionnelle de nombre de ses joueurs et dirigeants. Chaque défaite de l’équipe nationale provoque d’ailleurs chez les afficionados des crises d’ire qui frisent parfois l’émeute.
Certains amateurs fondent tous leurs espoirs dans la politique anticorruption tous azimuts de l’actuel président chinois qui serait lui-même, si l’on en croit la rumeur, un fervent supporter du ballon rond, ce sport qui est sans aucune doute l’un des sports les plus populaires de l’Empire du Milieu.

Advertisements
Cet article, publié dans Néologismes, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s