Bibliographie : A Cheng, Les toilettes

A Cheng (阿城 [ā chéng]), né en 1949, est un écrivain chinois contemporain de tout premier plan. Il est notamment connu pour sa nouvelle Le Roi des échecs (《棋王》 [qíwáng]), superbement adapté au cinéma par Chen Kaige (陈凯歌 [chén kǎigē]).
Une amie taïwanaise férue de littérature chinoise m’a tout particulièrement recommandé la lecture d’une autre nouvelle, très courte, d’A Cheng, intitulée Les toilettes (厕所 [cèsuǒ]) (compte-tenu de l’esprit du texte, j’ai envie de traduire « Les chiottes »). Cette nouvelle a été publiée pour la première fois en 1992 dans la revue hongkongaise Jiushi niandai (《九十年代》 [jiǔshí niándài])
Sur le sujet pour le moins prosaïque des lieux d’aisance, A Cheng a produit un récit assez désopilant, plein d’humour, à l’écriture très fluide.
La nouvelle a été traduite en français par Noël Dutrait en 1992 dans un recueil intitulé Chroniques et publié par les Éditions de l’Aube.
Le texte chinois est disponible en ligne ici.

Advertisements
Cet article, publié dans Bibliographie, Littérature chinoise, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s