Jinologie comparée : Trois adaptations télévisées des Amants chevaleresques (7)

(Pour les six premiers épisodes de cette série, je vous invite à consulter la rubrique « Jinologie ».)
La jeune et jolie Gongsun Lü’e (公孙绿萼 [gōngsūn lǜ’è]) est la fille de la redoutable Qiu Qianchi et du très fourbe maître de la « vallée impitoyable » (绝情谷 [juéqínggǔ]), Gongsun Zhi (公孙止 [gōngsūn zhǐ]). Elle est douce, elle est la bonté même, et elle est amoureuse de Yang Guo. Son personnage est un peu fade, mais elle joue un rôle assez important dans les Amants chevaleresques.
Dans la cuvée 1995 des Amants chevaleresques, c’est sous les traits de Louisa So (苏玉华 [sū yùhuá]) que se présentait Gongsun Lü’e. Cette actrice hongkongaise née en 1968 a joué dans de nombreuses pièces de théâtre. Elle n’a pas joué dans d’autre adaptation d’une œuvre de Jinyong.
Dans le rôle de Gongsun Lü’e, Louisa So a fait très forte impression par son charme, et son personnage inspire autant la sympathie que dans le roman de Jinyong. La voici :
gongsun lue - su yuhuaEn 2006, c’est à Fu Miao (傅淼 [fù miǎo]), née en 1980 à Qingdao, que le rôle de Gongsun Lü’e est confié. Cette jeune s’est d’abord fait connaître comme présentatrice, avant de commencer une carrière. Dans la série des Amants chevaleresques, c’est la première fois qu’elle joue un rôle dans une adaptation d’une œuvre de Jinyong. Elle y est magnifique, et son élégance convient parfaitement au rôle :
gongsun lue - fu miaoWu Jingjing (邬靖靖 [wū jìngjìng]), née en 1991 à Hangzhou, est une habituée des séries « historiques ». Sa grande beauté lui avait valu de jouer le rôle de la légendaire Xishi (西施 [xīshī]) en 2012, mais les mauvaises langues disent cependant que le fait qu’elle soit la nièce du metteur en scène You Xiaogang (尤小刚 [yōu xiǎogāng]) explique en grande partie sa sélection pour jouer ce rôle. C’est elle qui a été choisie pour incarner Gongsun Lü’e dans la dernière version des Amants chevaleresques :
gongsun lue - wu jingjingDans le huitième et dernier épisode de cette série, nous parlerons d’un autre personnage important des Amants chevaleresques : la redoutable et implacable Li Mochou.
(Toutes les photos qui illustrent ce billet viennent d’ici.)

Advertisements
Cet article, publié dans Jinologie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s