Jinologie comparée : Trois adaptations télévisées des Amants chevaleresques (2)

Nous poursuivons donc notre petite série impromptue de jinologie comparée, en étudiant comment les actrices qui jouent le rôle de Mademoiselle Dragon dans les deux adaptations les plus plébiscitées des Amants chevaleresques se comparent à celle du dernier avatar. (Pour le premier volet de la présente série, je vous renvoie ici.)
Mais tout d’abord, un peu d’information contextuelle concernant Mademoiselle Dragon…
Dans le roman de Jinyong, Mademoiselle Dragon est appelée en chinois 小龙女 [xiǎolóngnǚ] (la jeune fille Dragon), ou, plus formellement, Mademoiselle Long 龙姑娘 [lóng gūniáng]. Yang Guo, en tout bien tout honneur, appelle d’abord son aimée « tatie » (姑姑 [gūgu]), puis, quand ils deviennent intimes, Long’er (龙儿 [lóng’ér]). Mademoiselle Dragon est le personnage féminin principal des Amants chevaleresques ; elle est d’une beauté irréelle, convoitée par un certain nombre de personnages plus ou moins recommandables, et notamment par un prêtre taoïste de l’école Quanzhen, mais son cœur ne bat que pour Yang Guo, un peu plus jeune qu’elle, qui est d’abord et avant tout son disciple. Elle est en fait une digne disciple de « l’école de l’ancienne tombe » (古墓派 [gǔmùpài]), et excelle dans plusieurs arts martiaux. Élevée depuis sa prime jeunesse dans la « tombe du mort vivant », elle ne connaît rien du monde ni de la morale confucéenne qui gouverne alors la société chinoise (le roman se déroule à la fin de la dynastie des Song). Elle se distingue aussi par son sang-froid inébranlable, par son manque apparent de sentiments, et par un sens aigu de la justice. (Pour en savoir plus sur l’école taoïste Quanzhen et la tombe du mort-vivant, je vous invite à consulter ici l’article idoine, que j’avais publié sur Sinoiseries en août 2014.)
Dans l’adaptation, presque légendaire, de 1995 des Amants fabuleux, due à Lee Tim-Sing, le rôle de Demoiselle Dragon était tenu par Carman Lee (李若彤). D’après certains experts (dont ma douce et tendre moitié), Carman Lee est celle qui incarne le mieux ce rôle par sa douceur, sa beauté (même si tout le monde reconnaît que Crystal Liu est plus belle). C’est d’ailleurs ce rôle qui a assuré la notoriété l’actrice, qui a joué ensuite dans plusieurs films d’arts martiaux : elle notamment interprété le rôle de Wang Yuyan (王语嫣 [wáng yǔyān]), personnage-clé d’un autre roman de Jinyong, Demi-dieux et semi-démons (《天龙八部》 [tiānlóng bābù]), diffusé en 1996. Voici Li Ruotong interprétant Demoiselle Dragon (l’image vient d’ici) :
li ruotong_shendiaoDans la deuxième version de référence, celle de 2006 tournée par Yu Min, ce rôle est tenu par Crystal Liu (刘亦菲). Crystal est, à mon humble avis, la plus réussie des Demoiselles Dragon télévisées, mais peut-être me laissé-je trop séduire par la beauté diaphane de l’actrice. Les mauvaises langues (dont fait partie ma douce et tendre moitié), prétendent qu’elle est parfaite pour le rôle tant qu’elle se tait… J’en profite néanmoins pour présenter une autre photo de Crystal dans les Amants chevaleresques (cette photo vient d’ici) :
liu yifei_shendiao_2Dans le dernier avatar, sur les petits écrans depuis début décembre 2014, c’est une actrice taïwanaise, Michelle Chen (陈妍希), qui a été sélectionnée pour le rôle. Michelle Chen avait été remarquée pour sa prestation dans le film taïwanais You are the Apple of my Eyes. La majorité des internautes chinois critiquent vivement ce choix, et pensent que Michelle Chen n’est pas à la hauteur du rôle. Ce qu’on lui reproche, ce sont principalement ses formes, jugées par trop voluptueuses : Demoiselle Dragon ne se nourrit que du miel des guêpes qu’elle élève, et les rondeurs de l’actrice ne s’accordent pas à l’image mentale que l’on se forme de Demoiselle Dragon à la lecture du roman de Jinyong. Cela dit, étant donné que les critiques ont fusé avant même que le premier épisode ne soit diffusé, se basant uniquement sur quelques photos diffusées au compte-gouttes par les producteurs de la série, je soupçonne que ce qui déplaît aux internautes continentaux, c’est qu’une Taïwanaise ait été préférée à une actrice née du « bon » côté du détroit de Formose. Voici donc le nouveau visage de Demoiselle Dragon, version Michelle Chen (la photo vient d’ici) :
chen yanxi_shendiao
C’est à Yang Guo que nous nous intéresserons à l’épisode suivant…

Publicités
Cet article, publié dans Jinologie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s