Rien à voir : Dostoïevski (2)

(Le premier épisode de cette série consacrée à Dostoïevski est ici.)
En avril 1849, Dostoïevski est arrêté pour sa participation aux activités révolutionnaires du cercle Petrachevski, et condamné à mort (判死刑 [pàn sǐxíng] ; 判 [pàn] : condamner, juger ; 死刑 [sǐxíng] : peine de mort). Le 22 décembre 1849, alors que l’exécution est sur le point d’avoir lieu, Nicolas Ier gracie les condamné, et la peine est commuée (改判 [gǎipàn] : commuer une peine) en exil (流放 [liúfàng]) en Sibérie (西伯利亚 [xībólìyà]). Dostoïevski est envoyé au bagne à Omsk (鄂木斯克 [èmùsīkè]), où il reste quatre ans.
Ce séjour au bagne provoque chez lieu un changement radical. Ses souvenirs de Sibérie se retrouvent en partie dans les Souvenirs de Maison des Morts (《死屋手记》 [sǐwū shǒujì]), et sont utilisés dans plusieurs autres de ses œuvres, dont Crime et Châtiment (《罪与罚》 [zuì yǔ fá]).
Dostoïevski est libéré en 1858, et il est affecté comme officier en Sibérie. Les dix ans qu’il passera au total en Sibérie marquent un tournant dans sa pensée. C’est aussi en Sibérie qu’il rencontre Maria Isaeva (玛丽亚·伊萨耶夫 [mǎlìyà yīsàyēfū]), qu’il épouse en 1857.
En 1860, l’écrivain revient à Saint-Pétersbourg, et publie en 1861 son premier long roman : Humiliés et Offensés (《被侮辱和被损害的人》 [bèi wūrǔ hé bèi sǔnhàide rén]). On considère que cette œuvre est une œuvre de transition, entre la période initiale où l’écrivain s’intéresse à la misère du petit peuple, et la période postérieure, pendant laquelle Dostoïevski explore des thèmes religieux (宗教 [zōngjiào] : religion) et philosophiques (哲学 [zhéxué] : philosophie). Pendant cette période, il progresse sur le plan littéraire, mais se trouve confronté à de graves problèmes : en 1864, son épouse et son frère décèdent successivement, et il doit prendre soin de la famille de ce dernier. Il essaie de trouver dans le jeu (赌博 [dǔbó]) la solution à ses problèmes pécuniaires, mais se retrouve criblé de dettes.
Pour échapper à ses créanciers (债主 [zhàizhǔ]), il voyage en Europe. Un éditeur accepte de lui avancer de l’argent, mais exige qu’il produise un roman dans les six mois. À ce moment-là, Dostoïevski est en train d’écrire Crime et Châtiment, et ne dispose pas du temps nécessaire pour écrire en parallèle un autre roman. Mais, poussé par le besoin, il accepte. Crime et Châtiment est publié en 1866, et il ne lui reste alors plus qu’un mois pour rédiger le roman promis à l’éditeur. Avec l’aide de la sténographe (速记员 [sùjìyuán] ; 速记 [sùjiì] : sténographie) Anna Snitkine, il parvient à écrire en un mois Le Joueur (《赌徒》 [dǔtú]) qui paraît en 1867. Il épouse Anna la même année. Avec l’aide de son épouse, l’écrivain commence à trouver une vie plus stable. Il achève L’Idiot en 1868, et publie Les Démons (《群魔》 [qúnmó]). C’est en 1880 qu’est publié son roman le plus abouti, qui marque l’apogée de sa carrière de romancier : Les Frères Karamazov.
Dostoïevski décède en février 1881. Ses obsèques sont suivies par plus de 30.000 personnes. Il est enterré au cimetière du monastère (修道院 [xiūdàoyuàn]) Alexandre Nevski, à Saint-Pétersbourg.
Parmi les autres œuvres importantes dont nous n’avons pas parlé, citons : Le Double (《双重人格》 [shuāngchóng réngé]), La Logeuse (《女房东》 [nǚfángdōng]), Mémoires écrits dans un souterrain (《地下室手记》 [dìxiàshì shǒujì]), Les Nuits blanches (《白夜》 [báiyè]) ou encore L’Adolescent (《少年》 [shàonián]).
Nous terminerons cette petite série par un billet consacré aux Frères Karamazov.
(Pour en savoir un peu plus sur l’écrivain et son œuvre, je vous invite à lire ici l’article en français de Wikipedia, auquel j’emprunte la photo du tombeau de Dostoïevski ci-dessous.)
Dostoevski_tombeau

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s