Actualité : Manifs à Hong-Kong

Peut-être avez-vous eu l’occasion de lire dans la presse ou sur le net chinois une expression sibylline (pour les non-initiés) : 占中 [zhànzhōng] (en traditionnel : 佔中), littéralement « occuper le milieu ». Si vous ne connaissez pas bien Hong-Kong, cela ne vous aidera pas beaucoup si l’on vous dit que 占中 est en fait l’abréviation de 占领中环 [zhànlǐng zhōnghuán], littéralement « occuper le périphérique central ». 中环 [zhōnghuán], ou encore 中区 [zhōngqū], en anglais « Central », est le nom du plus grand quartier d’affaires de Hong-Kong. « L’occupation de Central » (en anglais « Occupy Central »), est le nom de ce que les médias occidentaux appellent la « révolution des parapluies » (伞花革命 [sǎnhuā gémìng]), qui est un mouvement politique né à Hong-Kong en 2013, pour demander l’application par les autorités de Pékin de l’une des « promesses » qui avaient été formulées à l’occasion de la rétrocession de l’ancienne colonie britannique à la Chine en 1997 : le suffrage universel (普选 [pǔxuǎn]) (je résume).
J’ai mis le mot promesse entre guillemets car cette promesse du suffrage universel avait été exprimée avec tant de précautions oratoires que la porte était grande ouverte au non-respect de cet engagement : en décembre 2007, la Commission des lois du Congrès national chinois avait déclaré officiellement, à propos du suffrage universel à Hong Kong, que « the election of the fifth chief executive of the Hong Kong Special Administrative Region in the year 2017 may be implemented by the method of universal suffrage; that after the chief executive is selected by universal suffrage, the election of the Legislative Council of the Hong Kong Special Administrative Region may be implemented by the method of electing all the members by universal suffrage… », au point que le journal Asia Times, cité par Wikipedia, a pu publier en 2008 un article dans lequel l’auteur expliquait que les propositions faites concernant le conseil législatif et le principal dirigeant de Hong-Kong comportaient tellement de « si » et de « mais » qu’il n’y avait aucune garantie que les Hongkongais obtinssent quoi que ce fût. (Pour ce paragraphe, je vous invite à lire sur Wikipedia l’article en anglais consacré à « Occupy Central », ici.)
Les personnes qui critiquent ce mouvement politique disent que les opposants sont plutôt fluctuants dans leurs principes (on parle en chinois de 两面派 [liǎngmiànpài] : parti aux deux visages, qui sert à qualifier les personnes dont les principes varient en fonction des circonstances).
L’opposition a conduit en juin 2014 un référendum (全民投票 [quánmín tóupiào]), auquel participèrent un peu moins de 800.000 personnes, représentant environ un cinquième du collège électoral de Hong-Kong. Le référendum rejeta massivement les propositions du gouvernement central chinois, mais fut qualifié de mascarade par Pékin.
Il va sans dire que les médias officiels (官媒 [guānméi], abréviation de 官方媒体 [guānfāng méitǐ]) chinois n’ont pas soufflé un mot sur ce mouvement d’opposition politique. Les autorités centrales n’ont même, paraît-il, pas hésité à interrompre tout accès à Internet dans l’ensemble de la province du Guangdong, au plus fort du mouvement politique, fin septembre, afin d’éviter que l’information ne circule.
Face à ce mouvement, le gouvernement central a agi avec prudence, de façon à éviter toute effusion de sang, et a laissé le mouvement s’essouffler. Des habitants excédés, dont certaines soupçonnent qu’ils sont télécommandés par Pékin, se sont affrontés aux étudiants qui occupent Central, pour exiger un retour à la normale.
Pour en savoir plus sur ce mouvement d’opposition, je vous invite à lire aussi l’article que Wikipedia lui consacre en chinois, ici, et à visionner le débat ci-dessous, organisé par la radio Voice of America, intitulé 占中难题,考验政治强人习近平 : Le dilemme du mouvement Occupy Central constitue un défi pour l’homme politique à poigne qu’est Xi Jinping (la traduction « d’homme politique à poigne » me semble bien convenir pour rendre 政治强人 [zhèngzhì qiángrén] (en regardant le débat de VOA, n’oubliez pas d’user de votre sens critique, car les intervenants ne pas vraiment neutres, c’est le moins qu’on puisse dire…) :

Publicités
Cet article, publié dans Vocabulaire d'actualité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s