Langue populaire et argotique : Histoires d’œufs

La langue populaire et argotique chinoise accorde à l’œuf une place tout à fait particulière. Nous en avons d’ailleurs déjà cité deux illustrations sur Sinoiseries : la consommation d’œufs de canne (吃鸭蛋 [chǐyǎdàn], expression qui signifie, chez les élèves, « se prendre un zéro pointé », voir ici) et les œufs de tortue à carapace molle (王八蛋 [wángbādàn], expression métaphorique utilisée en guise d’insulte : salaud !, voir ici).
Mais ne citer que ces deux exemples, c’est rendre un bien piètre hommage à se sinogramme, dont l’usage coloré réjouit les plus pisse-vinaigre des sinologues.
Le sinogramme 蛋 [dàn] est fréquemment en suffixe, avec une valeur qui s’approche assez du sinogramme 者 [zhě], indiquant « la personne qui est/qui fait » ce qu’expriment le ou les sinogrammes antéposés. La connotation véhiculée par 蛋 dans cet usage est le plus souvent péjorative, parfois un peu affectueuse. Ainsi, pour interpeler un imbécile, on pourra utiliser des expressions telles que 笨蛋 [bèndàn] : « œuf bête », 蠢蛋 [chǔndàn] : « œuf idiot », 傻蛋 [shǎdàn] : « œuf bébête ». Notons que, dans ces trois idiotismes, les personnes atteintes d’oolophobie, pourront avantageusement remplacer l’œuf par un âne, et dire respectivement 笨驴 [bènlǘ], 蠢驴 [chǔnlǘ] et 傻驴 [shǎlǘ]. Notons aussi que ces trois expressions, dans l’échelle de l’insulte, restent à un niveau modéré : elles n’expriment certes pas un niveau élevé de sympathie, mais produisent un effet offensant assez limité.
Le suffixe 蛋 peut aussi se trouver, avec la même valeur, dans des expressions qui sont sensiblement moins sympathiques que celles citées ci-dessus, et servent d’insulte pure : 坏蛋 [huàidàn] : (œuf pourri) salaud, 混蛋 [hùndàn] : (œuf mélangé) enfoiré (notez que la variante 浑蛋 [húndàn] peut aussi avoir la même valeur). Dans tous ces cas, la substitution de 蛋 par 驴 n’est pas possible.
Toujours en suffixe, on peut aussi utiliser 蛋 pour désigner des personnes qui brillent par leur incompétence ou leur nullité crasse : 昏蛋 [hūndàn] ou 浑蛋 [húndàn] (déjà vu au paragraphe suivant, mais qui peut servir à insulter un incompétent ; veuillez noter la polysémie de l’expression).
J’ai également noté une expression dans laquelle l’œuf sert de suffixe à la désignation peu amène d’une personne désargentée : 穷光蛋 [qióngguāngdàn], que l’on peut aussi trouver sous la forme dialectale 光蛋 [guāngdàn].
Deux derniers exemples de cet œuf suffixe : 倒霉蛋 [dǎoméidàn] : quelqu’un qui a la poisse, malchanceux, et encore, assez humoristique, 皮蛋 [pídàn], qui désigne à l’origine, en gastronomie chinoise, l’œuf de cent ans, mais qui sert aussi, si l’on prend le sinogramme 皮 [pí] dans le sens « d’espiègle » (comme dans 顽皮 [wánpí]), peut servir à désigner un enfant plutôt turbulent.
蛋 peut aussi, dans d’autres expressions idiomatiques, être utilisé non pas comme un suffixe, mais plutôt comme un complément d’objet. C’est le cas par exemple dans 滚蛋 [gǔndàn], qui signifie « tire-toi, casse-toi, fous le camp ».
On connaît aussi l’expression 捣蛋 [dǎodàn], « déranger les œufs », que l’on trouve aussi sous la forme 倒蛋 [dǎodàn] (« renverser les œufs), qui signifie « causer du désordre ».
Si l’on dit en français, lorsque l’on se trouve dans une situation désespérée, que c’est la fin des haricots, on dit en revanche en chinois que c’est la fin des œufs : 完蛋 [wándàn] (l’expression chinoise est moins ironique que la française).
Enfin, il peut arriver que l’œuf devienne sujet de conversation, lorsque l’on parle de tout et de rien, seulement pour le plaisir de papoter. L’expression utilisée est alors 扯蛋 [chědàn], équivalent de 胡扯 [húchě], « dire n’importe quoi », qui se trouve aussi, comme pour renforcer le caractère futile et inutile de la conversation, en 瞎扯蛋 [xiāchědàn]. Notons au passage que 瞎扯 [xiāchě] est un quasi-synonyme de 胡扯.
Le présent billet ne donne qu’un aperçu succinct de la valeur idiomatique de l’œuf en chinois. Nous aurons j’en suis certain l’occasion de revenir sur cette valeur.

Advertisements
Cet article, publié dans Langue populaire et argotique, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Langue populaire et argotique : Histoires d’œufs

  1. Catherine dit :

    J’apprécie beaucoup vos articles. Celui-ci m’a particulièrement amusée! Je vais m’abonner à ce blog passionnant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s