Scrogneugneu !

Avant toute chose, un petit rappel d’ordre lexical…
Si j’en crois le site de Larousse, « scrogneugneu » est une interjection, une altération du juron « sacré nom de Dieu », c’est une exclamation marquant le mécontentement (dixit Larousse ici).
Mais reprenons le fil…
« Scrogneugneu ! », disais-je donc.
J’avais signalé ici fin janvier 2014 que le site du très vénérable Monde était censuré pour avoir osé publier ici la version chinoise d’un document analysant la mise à profit des paradis fiscaux par des proches du pouvoir pour gérer leurs petites économies. Je vous rassure tout de suite : le site du Monde est toujours inaccessible à partir de la Chine (sauf si… nous verrons cela un peu plus tard).
Mais ce qui motive l’utilisation de cette « exclamation marquant le mécontentement », c’est que désormais, même le moteur de recherche Google, avec tout ce qui s’y rapporte (gmail, traduction, cartes, photos satellites…) est devenu lui aussi persona non grata dans l’e-Empire du Milieu.
Alors là, c’est tout de même fort de café ! D’autant plus que ce n’est pas le navrant et scandaleux Baidu qui va le remplacer ! Bon, Yahoo reste (pour l’instant) encore disponible, mais quand on a « pris le pli, dans un âge enfantin, de venir dans la chambre (celle où se trouve l’ordi) un peu chaque matin », pour « googler » la recette du déjeuner, on est un peu pris au dépourvu…
Alors du coup, j’ai décidé de « faire le mur » (翻墙 [fānqiáng]) pour passer de l’autre côté du GFW (le grand pare-feu national), ou, plutôt, comme préfèrent le dire aujourd’hui les sino-Internautes, j’ai décidé de « m’évader de prison » (越狱 [yuèyù], même sens, dans ce contexte, que 翻墙), en ayant recours aux services d’une société qui permet, par le biais d’un VPN, de rendre anonyme la navigation sur la toile, et permet d’accéder à absolument tout ce qu’on veut.
(Notez que c’est pour cela que, alors que je suis en Chine depuis un mois, et pour un mois encore, je suis en mesure d’alimenter Sinoiseries et mes autres blogs !)
Alors du coup, je me dis que les gens bien mal informés qui pensaient (ou pensent encore, malgré les évidences) que l’ère de Xi Jinping sera une ère de libéralisation de la Chine, sont bien naïfs, ou bien malhonnêtes (intellectuellement, s’entend)…

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s