Néologismes : Maison d’escargot

(Je reprends ici un billet qui avait été publié en mars 2010 sur la version initiale de Sinoiseries.)
Un peu désoeuvré, je clique ce matin sur le titre d’une information qui m’interpelle dans la fenêtre surgissante que m’offre un programme à chaque fois que je le lance. J’atterris ainsi sur une page du site news.tom.com, qui parle des sujets chauds qui seront abordés dans les jours qui viennent lors de la troisième conférence annuelle de la 11ème CCPPC, Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (中国人民政治协商会议 [zhōngguó rénmín zhèngzhì xiéshāng huìyì], en abrégé 政协 [zhèngxié]). (L’article en question est disponible ici.)
Cette page est une véritable mine de néologismes, et je compte bien m’en inspirer pour deux ou trois numéros de notre série « Néologismes ».
Parlons d’abord de ces « maisons d’escargot » : 蜗居 [wōjū]. Le Zdic donne de ce mot les définitions suivantes : lorsque ce mot est utilisé comme substantif, sa définition est la suivante : 比喻极为狭小的居室 [bǐyù jíwéi xiáxiǎode jūshì] : sert de métaphore pour parler d’un logement très exigu ; employé comme verbe, le mot signifie 住在狭小的居室里 [zhùzài xiáxiǎode jūshì lǐ] : habiter dans un logement exigu.
Ce mot n’est pas à proprement parler un néologisme, mais il bénéficie depuis quelques mois d’un renouveau grâce à une série télévisée (电视剧 [diànshìjù]) éponyme qui connaît un franc succès. Cette série décrit par le détail les difficultés presque insurmontables des jeunes diplômés et jeunes travailleurs qui cherchent à acquérir un logement dans les grandes villes, où le prix du mètre carré donne aux salaires mensuels (月薪 [yuèxīn]) une allure de pourboire (小费 [xiǎofèi]). À titre d’exemple concret, Émilie et moi avons acheté en 2006 un coquet duplex au prix très raisonnable de 3.500 yuans le mètre carré, dans une banlieue (郊区 [jiāoqū]) peu cotée de Suzhou. Lorsqu’Émilie a conçu le projet, bien incongru à mes yeux, de revendre ledit coquet duplex, le prix du marché au mètre carré avait atteint 5.500 yuans, soit une augmentation d’un peu plus de 57% en quatre ans. Aujourd’hui, en 2014, ce prix atteint allègrement les 10.000 yuans. Les salaires chinois sont bien sûr bien loin de suivre une telle évolution. “攒钱的速度永远赶不上房价上涨的速度。” [cuánqiánde sùdù yǒngyuǎn gǎnbushàng fángjià shàngzhǎngde sùdù] : « La vitesse à laquelle on économise l’argent ne parvient jamais à rattraper celle à laquelle augmentent les prix de l’immobilier », s’exclame l’un des personnages de la série《蜗居》. (Rappelons que le salaire mensuel d’un employé de bureau, par exemple, tourne habituellement aux alentours de 3000 à 3500 yuans dans les zones urbaines développées.) Mais le prix de vente de notre duplex reste tout à fait modique si on le compare aux prix du mètre carré à Shanghai ou à Beijing, qui peuvent atteindre des sommets vertigineux. On peut parler ici sans exagérer de « chiffre astronomique » (天文数字 [tiānwén shùzì]).
Le problème est que, pour fonder une famille (成家 [chéngjiā]), la tradition veut que le jeune homme qui chercher à pénétrer dans la forteresse maritale, doit absolument acquérir la qualité de propriétaire immobilier ! Les liens du mariage sont en effet presque interdits aux locataires.
Les jeunes usent alors de tous les artifices et stratagèmes à leur disposition pour devenir à tout prix des « esclaves de la maison » (房奴 [fángnú]), terme qui sert à désigner ces malheureux propriétaires qui s’endettent pour trente ans, voire plus, et qui consacrent la majeure partie de leurs maigres revenus aux remboursements de leur prêt immobilier.
(L’affiche de la série 《蜗居》 reproduite ci-dessous vient d’ici.)
woju

Publicités
Cet article, publié dans Néologismes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s