Caractères (161/4547) : 将/將

將 peut se prononcer [jiāng] ou [jiàng]. Ce caractère compte 9 traits dans sa graphie simplifiée, et 11 dans sa graphie traditionnelle (將). Il est classé dans les dictionnaires chinois sous le radical dit du « pouce » (寸)。
Prononcé [jiāng], 將 peut avoir les significations suivantes :
1. être sur le point de (exprime le futur proche), comme dans 即将 [jíjiāng] : sur le point de ;
2. conduire, assister, aider, comme dans 将雏 [jiāngchú] : emmener de jeunes enfants ;
3. prendre, tenir en main. On retrouve ce sens dans l’expression idiomatique quadrisyllabique 将心比心 [jiāngxīn bǐxīn], littéralement « prendre son cœur pour le comparer au cœur d’un autre », qui signifie « se mettre à la place de quelqu’un d’autre » ;
4. (particule grammaticale permettant de placer le complément d’objet avant le verbe, équivalent de la particule 把 [bǎ]) ;
5. (aux échecs) attaquer une pièce de l’adversaire, comme dans 将军 [jiāngjūn] : « échec », ou « échec et mat » ;
6. provoquer quelqu’un en paroles ;
7. entretenir, comme dans 将养 [jiāngyǎng] : qui peut signifier « récupérer » (p.ex. d’une fatigue importante) ou encore « supporter et s’occuper de » (p.ex. d’une personne âgée) ;
8. accoucher, mettre bas (pour un animal d’élevage) ;
9. suivre, se plier à. On retrouve ce sens dans l’expression 将计就计 [jiāngjì jiùjì] : prendre quelqu’un à son propre jeu (exprime l’idée selon laquelle, en réaction au stratagème d’un adversaire, on prend des contre-mesures) ;
10. et… et… (exprime la simultanéité de deux états), voir par exemple 将信将疑 [jiāngxīn jiāngyí] : à la fois, croire et douter ;
11. (particule modale, s’intercale entre le verbe et un complément verbal tel que 出来 [chūlái], 起来 [qǐlái], 上去 [shangqù], etc.) ;
12. venir de, à peine, comme dans 将才 [jiāngcái] : à l’instant, à peine (équivalent de 刚才 [gāngcái]) ;
13. Jiang, patronyme chinois, rare (attention de ne pas confondre avec 蒋 [jiǎng], qui est un patronyme assez courant).
Prononcé [jiàng], 将 peut avoir les sens de :
1. général, amiral (grade militaire), comme dans 少将 [shàojiàng] : général de brigade (une étoile en Chine, deux étoiles en France) ou encore 将官 [jiàngguān] : officier général. Attention : en chinois, le mot générique pour dire « général » est 将军 [jiāngjūn], 将 étant alors prononcé au premier ton. Cette « bizarrerie » s’explique par le fait que dans le mot 将军, 将 signifie « conduire, diriger », 将军[jiāngjūn]est donc à l’origine une expression verbale signifiant « diriger une armée », qui a pris une valeur nominale pour désigner l’officier qui dirige une armée ;
2. commander, diriger (dans un sens militaire)
Nous reprendrons notre souffle avec le sinogramme suivant : 月.

Publicités
Cet article, publié dans Caractères, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s