Citations : Faut pas se tromper dans le choix des mots !

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle citation tirée une fois de plus des enseignements de l’inventeur du confucianisme, j’ai nommé Confucius soi-même.
Dans le chapitre 子路 [zǐlù] (子路 est le nom personnel de Zhong You 仲由 [zhòng yóu], l’un des principaux disciples du maître) de ses Entretiens, le maître dit ceci :
名不正则言不顺,言不顺则事不成。
Míng bù zhèng zé yán bù shùn, yán bù shùn zé shì bù chéng.
Dans cette phrase, il faut en fait comprendre 名 dans le sens de 名分 [míngfèn] : statut (d’une personne).
La traduction, un tantinet trop littérale à mon goût, proposée par Séraphin Couvreur dans sa version française des Entretiens, est la suivante : « Si les noms ne sont pas ajustés, le langage n’est pas adéquat. Si le langage n’est pas adéquat, les choses ne peuvent être menées à bien. » (Voir le Chapitre XIII.3 dans la traduction de Couvreur.)
Ce que veut dire en fait Confucius, c’est qu’il convient de désigner les hommes ou les choses en utilisant les appellations idoines, faute de quoi, on ne peut savoir clairement de quoi on parle, et on ne pas faire les choses correctement. Cette idée n’exprime avant tout pas des préoccupations linguistiques, mais s’inscrit plutôt dans le domaine des « rites », de la bienséance.
Notons cependant qu’en chinois moderne, cette citation est souvent détournée de son sens « rituel », pour être utilisée dans un contexte carrément linguistique. Vous trouverez par exemple ici un article insistant sur l’importance des traductions correctes à adopter en anglais pour la terminologie de la médecine chinois traditionnelle. Cet article utilise justement cette citation comme titre.
Notes :
1. La traduction intégrale des Entretiens de Confucius par Séraphin Couvreur est disponible sur Wikisource, ici.
2. Séraphin Couvreur, 1835-1919, était un jésuite, qui traduisit de nombreux ouvrages chinois classiques, dont les Entretiens de Confucius, mais aussi la Chronique de la principauté de Lou (《春秋》 [chūnqiū]), Le Classique des documents (《书经》 [shūjīng]), etc. Il est également l’auteur d’un Dictionnaire classique de la langue chinoise (chinois-français) qui reste encore aujourd’hui un ouvrage de référence très important pour les traducteurs de textes chinois anciens.

Publicités
Cet article, publié dans Citations, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s