Citations : C’est l’hôpital qui se moque de la charité

L’un des canons du confucianisme, le Mencius (《孟子》 [mèngzi]) (Mencius est en fait le nom de l’auteur, Mengzi, « maître Meng ») raconte l’histoire de deux soldats sur le champ de bataille qui, face à l’ennemi, font demi-tour et s’enfuient à toutes jambes. Le premier, plus rapide à la course, sans doute, s’enfuit de cent pas, tandis que le second ne s’enfuit que de cinquante. Ledit second, voyant que le premier avait fui plus loin, se mit à se railler du lâche…
De cette historiette, on tire l’expression 五十步笑百步 [wǔshíbù xiào bǎibù], littéralement « cinquante pas se moque de cent pas ».
La meilleure traduction qui soit en français me semble être notre expression populaire : « C’est l’hôpital qui se moque de la charité. »
Wikipedia indique ici que l’on trouve aussi une version abrégée de la citation : 五十笑百 [wǔshí xiào bǎi] : « cinquante se moque de cent », mais j’ai de doutes : je n’ai jamais rencontré cette variante, et de plus, je n’en trouve aucune occurrence sur Google…

Advertisements
Cet article, publié dans Citations, Idiotismes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s