Caractères rares (3631) : 骶

Le domaine de la médecine, qu’elle soit moderne ou traditionnelle, est générateur en chinois de nombreux sinogrammes « spécialisés », qui ne font pas partie du corpus des sinogrammes communément connus du public. (Cela n’empêche d’ailleurs pas les médecins chinois de sacrifier à l’habitude occidentale qui consiste à rédiger leurs rapports et leurs ordonnances d’une écriture à peu près indéchiffrable pour le commun des mortels, ce qui n’est bien entendu pas pour faciliter la tâche du traducteur…)
Voici un exemple de ces caractères rares : 骶, prononcé [dǐ] et comptant 14 traits, est astucieusement classé sous le radical de l’os (骨), puisqu’il désigne l’un des 200 et quelques os du squelette humain (il me semble d’ailleurs, mais je n’en mettrai pas ma main au feu, qu’il existe pratiquement un sinogramme par os).
骶 sert à désigner le sacrum, « pièce osseuse formée par la soudure des cinq vertèbres sacrées et s’articulant avec les deux os iliaques pour former le bassin osseux », dixit ici Larousse dans sa version en ligne.
Et comme le chinois a horreur du monosyllabisme, on utilise en général le dissyllabe 骶骨 [dǐgǔ] pour parler du sacrum dans les textes en chinois moderne.
Nous passerons à un tout autre sujet avec le sinogramme suivant : 燊.

Publicités
Cet article, publié dans Caractères, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s