Vocabulaire d’actualité : Terrorisme

Le 28 octobre 2013, une jeep (吉普车 [jípǔchē]) avec trois personnes à son bord heurtait la foule des touristes se trouvant devant l’immense portrait de Mao au nord de la place Tian’anmen, sur le site connu sous le nom de « Pont Jinshui » (金水桥 [jīnshuǐqiáo]). Les autorités chinoises déclarent que l’incident est une attaque terroriste (恐怖袭击 [kǒngbù xíjī]) conduite par trois personnes originaires du Xinjiang. Les noms donnés suggèrent qu’il s’agit de membres de l’ethnie ouïgoure (维吾尔族 [wéiwǔ’ěrzú]), ethnie majoritairement musulmane habitant la région que les autonomistes ouïgours appellent le « Turkestan oriental ». Cette qualification d’attaque terroriste est mise en doute par des organisations d’opposants ouïgours à l’étranger, qui craignent que cette affaire ne donne aux autorités de Pékin un prétexte de plus pour renforcer son contrôle de la région autonome du Xinjiang et pour resserrer son étreinte sur la population musulmane de la région. Je serais bien en peine de pencher plus pour un camp que pour l’autre. Je vous propose ici trois articles des médias chinois officiels, récupérés sur le web. Par souci d’équilibre, je vous propose aussi de lire deux articles exposant le point de vue des autonomistes ouïgours, l’un du Washington Post et l’autre de l’agence Reuters, repris sur le site du « Congrès ouïgour mondial ». Voir « Chinese police say Tiananmen Square crash was ‘premeditated, violent, terrorist attack’ » et « Uighur leader questions China’s account of Tiananmen attack ».
Je vous propose dans le présent billet de voir un peu de vocabulaire relatif au sujet du terrorisme. Je m’appuie entre autres sur l’article « terrorisme » (恐怖主义 [kōngbù zhǔyì] ; 恐怖 [kǒngbù] signifie qui terrorise, qui fait très peur) de Baidu.
Le terrorisme est le recours organisée de la violence (暴力 [bàolì]), ou l’usage de la menace (威胁 [wēixié]) à l’encontre de personnes non armées, destiné à semer la terreur dans la population visée, dans le but d’atteindre un but politique (政治目的 [zhèngzhì mùdì]). Cela exclut d’emblée du champ du terrorisme les actions criminelles (犯罪活动 [fànzuì huódòng]), même si la définition du terrorisme peut différer d’un pays et à l’autre, et si certains gouvernements ne taxent pas de terrorisme des actions qui relèveraient plutôt d’une lutte politique légitime (c’est ce qui est reproché au gouvernement chinois). L’action terroriste (恐怖主义活动 [kǒngbù zhǔyì huódòng]) peut prendre plusieurs formes : enlèvement (绑架 [bǎngjià]), assassinat (暗杀 [ànshā]), explosion (爆炸 [bàozhà]), détournement d’avion (空中挟持 [kōngzhōng xiéchí]), prise d’otages (人质扣押 [rénzhì kòuyā] ; 人质 [rénzhì] : otage ; 扣押 [kòuyā] : retenir). Le terme générique « attaque » (袭击 [xíjī]) est aussi décliné en « attaque suicide » (自杀式袭击 [zíshāshì xíjī] ; 自杀 [zìshā] signifie « suicide »), « attaque à la bombe » (炸弹袭击 [zhàdàn xíjī] ; 炸弹 [zhàdàn] signifie « bombe »), etc.
Les attaques terroristes peuvent être le fait d’extrémistes de gauche (极左派 [jízuǒpài] : extrême-gauche) ou de droite (极右派 [jíyòupài]), d’organisations extrémistes (极端 [jíduān] : extrême), de groupes nationalistes (民族主义团体 [mínzú zhǔyì tuántǐ]) ou encore de groupes religieux (宗教团体 [zōngjiào tuántǐ]).
Le XIXème siècle a vu l’émergence d’un terrorisme qui était le fait d’anarchistes (无政府主义 [wúzhèngfǔ zhǔyì] : anarchisme), mais c’est surtout à partir des années 70 que l’activité terroriste s’est fortement développée. De nombreux pays ont adopté des lois antiterroristes (反恐怖主义 [fǎnkǒngbù zhǔyì] : antiterroriste, s’abrège parfois en 反恐 [fǎnkǒng]).
À partir des années 70, certains organisations terroristes (恐怖主义组织 [kǒngbù zhǔyì zǔzhī]) ont commencé à constituer des réseaux internationaux (国际网络 [guójì wǎngluò]), qui ont permis une recrudescence des actions terroristes.
L’organisation terroriste internationale (国际恐怖主义 [guójì kǐngbùzhǔyì] : terrorisme international) la plus connue est sans doute Al Qaida (基地组织 [jīdì zǔzhī]), si bien qu’aujourd’hui on a tendance à confondre fondamentalisme musulman (穆斯林 [mùsīlín] : musulman ; 原教旨主义 [yuánjiàozhǐ zhǔyì] : fondamentalisme) et action terroriste, mais le terrorisme est loin d’être l’unique fait d’extrémistes islamiques (伊斯兰教 [yīsīlánjiào] : islam ; 极端分子 [jíduān fēnzi] : extrémiste).

Publicités
Cet article, publié dans Vocabulaire d'actualité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s