Langue populaire et argotique : Dinosaures mâles

En ne citant que des expressions s’attaquant au genre féminin, j’ai pu donner dans les billets précédents l’impression d’être misogyne et goujat, il me semble donc nécessaire de rétablir un peu l’équilibre…
En écoutant d’une oreille distraite un soap à la sauce coréenne diffusé à la télévision chinoise, j’entendis l’une des jeunes protagonistes, qui n’était certes pas un dinosaure, se plaindre de ce que le jeune homme qui lui proposait de jouer avec elle au docteur non conventionné, comme dirait l’un de nos chanteurs populaires, était une « grenouille » (青蛙 [qīngwā]). Interrogée derechef, mon épouse m’expliqua que la grenouille était un « dinosaure mâle » ! Vous imaginez sans difficulté ma stupéfaction devant ce crime de lèse-biologie appliquée ! La grenouille, mâle du dinosaure ? Ridicule !
En réalité, en chinois, la « grenouille » (青蛙 qīngwā) est le mâle du dinosaure en ce que ce nom peut être appliqué aux jeunes gens que la nature n’a pas dotés d’une physionomie avantageuse. L’origine de cette utilisation du nom du batracien pour qualifier les hommes laids ? Peut-être est-ce une référence indirecte aux contes occidentaux dans lesquels les crapauds (蛤蟆 [háma]) sont en fait des princes charmants déguisés ? Quoi qu’il en soit, le mot [青蛙 qīngwā] utilisé dans ce sens reste tout de même gentillet, comparé à celui de dinosaure (恐龙 [kǒnglóng]) que l’on pourrait presque traduire par « thon », si vous voyez ce que je veux dire.
Et puisque nous en sommes aux batraciens, citons encore pour enfoncer le clou un idiotisme servant à décrire un représentant de la gent masculine poursuivant vainement de ses assiduités une jeune fille fraîche et jolie qu’il aucune chance de conquérir : 癞蛤蟆想吃天鹅肉 [lài háma xiǎng chī tiān’é ròu] : le crapaud pustuleux aimerait se repaître de la chair du cygne ! Notez au passage que 癞蛤蟆 [lài háma] est parfois utilisé pour désigner le « crapaud », sans qualificatif particulier.
Messieurs, tenez-vous donc sur vos gardes, ne vous méprenez pas, et ne croyez pas que l’on vous trouve mignon, ni que l’on sous-entend que vous auriez être un prince charmant frappé d’un méchant sort, si l’on vous dit un jour que vous ressemblez à un batracien.

Publicités
Cet article, publié dans Langue populaire et argotique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s