Bibliographie : 不錯 -糾正你最常搞錯的文化常識

J’ai profité d’un séjour d’une petite semaine à Taipei pour passer Dunhua S. Rd. chez Eslite (成品书店). Eslite est l’une des principales (la principale ?) chaînes de librairies taïwanaises, et le magasin de la rue Dunhua S. Rd. est connu pour son environnement de grande qualité (il y a un peu de place pour les clients qui veulent s’asseoir pour lire avant d’acheter, un café est intégré à la librairie, et la boutique est ouverte 24h/24, 7j/7), et le large éventail des ouvrages proposés. Si vous aimez les livres, cette librairie est à visiter absolument.
J’ai bien entendu saisi l’occasion de cette visite pour acheter quelques livres, dont celui auquel je consacre ce billet, intitulé 不錯 -糾正你最常搞錯的文化常識, titre que je traduirais par « Zéro faute : pour corriger les erreurs que l’on commet couramment en matière de culture générale ».
Ce livre se divise en deux parties : la première est consacrée aux erreurs que l’on comment fréquemment en matière de culture générale.
Par exemple, on y apprend que la jeune femme qui a fait s’écrouler la grande muraille en pleurant son mari, connue en chinois sous le nom de 孟姜女 [mèng jiāng nǚ], ne portait pas le patronyme de Meng (孟), comme le pensent de nombreuses personnes, y compris de nombreux Chinois, et l’auteur de l’article consacré à ce personnage légendaire sur Wikipedia. Son patronyme est en réalité 姜 [jīang] ; le caractère 孟 désigne en chinois classique l’aîné d’une fratrie. (Je connais une Taïwanaise qui se prénomme 孟君 [mèngjūn] ; son père a choisi ce prénom parce qu’elle était son premier enfant.) Quant au caractère 女, il signifie ici « fille ». Le nom 孟姜女 doit donc être compris comme signifiant « l’ainée des Jiang ».
Cette partie contient une soixantaine de billet, dont beaucoup sont vraiment intéressants.
La seconde partie traite des « proverbes chinois » (成语 [chéngyǔ]) qui sont souvent mal utilisés par les Chinois eux-mêmes. De nombreux exemples d’emplois fautifs, tirés de journaux continentaux et taïwanais, sont donnés. Cette seconde partie traite une quarantaine de proverbes.
Les auteurs s’appuient pour leurs démonstrations sur de nombreuses références. Les explications sont claires, et la lecture du bouquin est un véritable plaisir. Et comme les billets sont indépendants les uns des autres, vous pouvez les lire dans l’ordre qui vous convient.
Les deux principaux auteurs sont Guo Canjin (郭燦金)et Liu Jingwen (劉靖文), dont j’ignore tout.
bucuo
Auteurs : Guo Canjin, Liu Jingwen
Titre : 不錯 -糾正你最常搞錯的文化常識
214 pages, en chinois traditionnel
Année de publication : 2011
Éditeur : 達觀出版事業有限公司
ISBN : 9789866941603

Publicités
Cet article, publié dans Bibliographie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s