Langue populaire et argotique : Appendice morbide

À l’époque où je travaillais en usine, ma belle et douce Emilie se plaignait du fait que mon intimité quotidienne avec les cols bleus avait une influence négative sur mes bonnes manières, au moins sur le plan linguistique. Pour ne pas la contredire, je parlerai aujourd’hui d’un bien vilain mot dont l’usage m’est devenu familier à l’époque où je tentais de faire comprendre à mes ouvriers qu’il fallait produire, et produire encore et toujours, plus vite et mieux, de façon à satisfaire les appétits insatiables de ces pauvres actionnaires.
Le caractère dont il est question est sémantiquement et étymologiquement proche d’un autre caractère que nous déjà avons vu sur Sinoiseries : [bī], qui sert, rappelons-le à désigner l’appareil génital féminin, et qui est fréquent dans les insultes grossières. Je veux parler du caractère 屌 [diǎo], qui désigne à l’origine l’appareil génital masculin. Il se décompose en 尸 [shī], le cadavre, qui est l’élément sémantique, et 吊 [diào], suspendre, qui est l’élément phonétique (d’où le titre équivoque du présent billet).
Comme il se doit, ce caractère brille par son absence dans le choix pourtant fourni du Xinhua zidian (《新华字典》).
Le Zdic donne de ce caractère la définition suivante : 1. 男人的外生殖器官 [nánrénde wàishēngzhì qìguān] : organe génital externe de l’homme : 2. 常用作骂人的话 [cháng yòngzuò màrénde huà] : souvent utilisé comme insulte.
En réalité, je le connais utilisé comme adjectif. Ex. : 这个屌东西 [zhège diǎo dōngxi], que je traduirais librement par « ce p… de machin ».
Une référence littéraire ? Dans sa pièce intitulée La Maison de Thé (《茶馆》 [cháguǎn]), le dramaturge moderne Laoshe (老舍 [lǎoshé]) fait dire à l’un de ses personnages : « 屌!揍他个小舅子!» (P… ! On va lui casser la g… à ce petit c.. »). (揍 [zòu] : frapper, ici « casser la gueule »; 小舅子 [xiǎojiùzi] : peut désigner le frère cadet du mari, ou celui de la mère, n’ayant pas le contexte du dialogue, je ne me prononce pas.)
Notez également que, ce caractère étant tout de même rare, il arrive qu’il soit remplacé par le caractère 吊, prononcé normalement [diào], au quatrième ton, mais prononcé [diǎo], au troisième ton, dans l’emploi dont il est question ici.
A utiliser avec parcimonie, avec la prudence de mise, et devant un public sélectionné, exclusivement !

Publicités
Cet article, publié dans Langue populaire et argotique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Langue populaire et argotique : Appendice morbide

  1. Alexis Brossollet dit :

    Bonjour Pascal,
    j’ai été très pris et cela faisait quelque temps que je n’étais pas venu et c’est avec plaisir que je découvre plein de nouveaux articles. Je les savourerai au fur et à mesure !
    Tout d’abord merci pour avoir parlé de mes traductions du juge Pao et pour votre commentaire. Je vous tiendrai au courant pour les suites !
    Sur cet article à propos de 屌 je peur apporter une ou deux précisions.
    Le contexte de la citation de Lao She est le suivant : un soldat insulte le gérant de la maison de thé, Wang Lifa, pendant une tentative (réussie) de racket. On en peut pas traduire 小舅子 par “petit c… » dans ce cas là (Wang est trentenaire et sans doute plus âgé que le soldat), et il n’y a d’allusions aux liens familiaux. L’expression a tout simplement plusieurs sens dont l’un est une injure/insulte.
    Quand à 屌, je ne l’ai jamais vu remplacé par 吊, en revanche je l’ai souvent vu remplacé par 鸟, prononcé diào et pas niao dans ce cas là. A la rubrique 鸟, utilisé en « adjectif » comme dans 这个屌/鸟东西 , le RICCI indique « satané, maudit »… plutôt que P……. C’est plus léger !
    Une autre citation littéraire qui rassemble les deux intéressants caractères évoqués danbs cet article : c’est dans la Montagne de l’Âme de Gao Xingjian :
    « 妈的个屄,什么屌名堂? » Qu’on pourrait traduire : « P… de sa mère, qu’est ce que c’est que cette saloperie de truc? »
    À bientôt!

  2. Decebal dit :

    Un de mes enfants m’a posé une question; en cours de chinois l’un des élèves qui s’appelle Jean-Baptiste a dit qu’il préférait qu’on l’appelle JB. La professeure a sursauté et a dit « Surtout pas , cette appellation est à proscrire absolument avec des chinois !  » Le soir même, l’élève en question recevait un mail de la professeure expliquant que JB était utilisé par les jeunes pour désigner l’appendice caudal masculin mais elle n’a pas donné davantage d’explication. En auriez-vous une ?

    • pascalzh dit :

      Alors j’ai fait une petite recherche, car je ne connaissais pas.
      Effectivement, par « timidité », certains internautes chinois écrivent JB (que ne connaissais pas) pour ne pas à avoir à écrire 鸡巴 (que je connais bien), qui désigne effectivement l’appendice caudal masculin (mais pas seulement). Ce procédé, qui consiste à remplacer les sinogrammes par la première lettre de leur transcription en pinyin, est courant : on écrit par exemple TMD pour ne pas à écrire 他妈的, ou encore 牛B pour éviter d’écrire le sinogramme 屄.
      Sur l’emploi polysémique de 鸡巴, une illustration tirée de la nouvelle La marche des betteraves, dont j’ai parlé ici (https://sinoiseries.wordpress.com/2013/08/20/bibliographie-wang-lichun-la-marche-des-betteraves/) :
      « Liu la grande gueule » (刘大哈), avec toute la délicatesse qui le caractérise, dit sans détour aux fonctionnaires de je ne sais plus quel service administratif, que ce sont des feignants et bons à rien, et obsédés de surcroît. Il leur dit quelque chose du genre :
      你们白天瞎干鸡巴事,晚上鸡巴瞎干事
      瞎干 signifie peut se comprendre ici comme signifiant « faire n’importe quoi », « faire des conneries »
      Le premier 鸡巴 ne désigne pas l’appendice susdit, mais a une valeur dépréciative : des conneries d’affaires ;
      En revanche, le second 鸡巴 doit être pris dans son sens premier : lesdits fonctionnaires, le soir venu, courent la gueuse 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s