Caractères rares (3588/4085) : 窦

Pour dire les choses simplement et directement, le caractère 窦 [dòu] est utilisé dans le domaine médical, et signifie « sinus » (« nom de diverses cavités de l’organisme », dixit ici le Larousse en ligne). Le plus connu, pour le commun des mortels, de ces sinus, le sinus nasal, est appelé 鼻窦 [bídòu].
Attention, ce caractère n’a rien à voir avec le mot « sinus » utilisé dans le domaine des mathématiques ! En mathématiques chinoises, le sinus est appelé 正弦 [zhèngxián], et le cosinus, 余弦 [yúxián].
Le caractère 窦 [dòu] est classé sous la clé de l’orifice (穴) et comporte dans sa version simplifiée 13 traits. Sa graphie traditionnelle, 竇, compte elle pas moins de 20 traits !
L’anatomie humaine a tendance à utiliser en chinois un nombre impressionnant de caractères rares, j’en ai déjà quelques-uns dans ma liste de caractères rares à présenter dans Sinoiseries.
Mais c’est d’ichtyologie qu’il sera question à l’épisode 3589, avec le sinogramme 鳢.

Publicités
Cet article, publié dans Caractères, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Caractères rares (3588/4085) : 窦

  1. Decebal dit :

    En lisant tous ces commentaires et anecdotes intéressantes sur les caractères rares, il me vient plusieurs interrogations concernant la langue chinoise.

    Le chinois moderne ( hormis le processus qui a conduit à la simplification des caractères ) construit-il de nouveaux caractères ?

    Si non, à quelle époque les derniers  » néomorphismes  » ont-ils été fabriqués ?

    Les langues alphabétiques voient naître et mourir chaque année de nouvelles listes de mots, qu’en est -il dans la langue chinoise. Les chinois semblent « se contenter  » de leur existant pour décrire des nouvelles technologies, des nouveaux concepts, des noms de nouvelles marques. Et alors la définition s’opère soit par une association d’images, soit par une ressemblance phonétique , soit encore les 2 ( 可口可乐).

    Pour dire autrement les choses, si l’on observe bien la mort lente de certains caratères chinois, car très rares, ou bien tombés en désuétude, est-il possible d’observer la naissance de nouveaux caractères ?

    Merci pour vos éclairages sur cette question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s