Traduction scientifique et technique : Ensemble souris-clavier sans fil – le clavier

Nous avions parlé à l’épisode précédent de cette série de la souris sans fil (无线鼠标 [wúxiàn shǔbiāo]) faisant partie de l’ensemble clavier-souris récemment acquis en Chine pour m’aider à être plus productif dans mon travail.
Le petit fascicule de mise en route m’apprend que les touches de fonction (功能键 [gōngnéngjiàn]) (vous savez, ces touches numérotées de F1 à F12 qui se trouvent en générale sur la rangée supérieure du clavier) peuvent être personnalisées (自定义 [zìdìngyì] ; 自 [zì] : soi-même, 定义 [dìngyì] : définition, définir), mais on a besoin pour cela du logiciel spécial du fabricant.
En parlant de logiciel, j’ai oublié de gloser dans le dernier billet : le mot « logiciel » (软件 [ruǎnjiàn]) a été inventé en chinois en calquant le mot anglais « software » (软 [ruǎn], qui signifie « mou, souple », correspond au mot anglais « soft » ; 件 [jiàn] est un caractère fréquemment utilisé en suffixe pour différents objets, équipements ou appareils, comme par exemple 零件 [língjiàn], pièce détachée, ou encore 备件 [bèijiàn], pièce de rechange). Le mot « matériel », qui s’oppose en informatique à « logiciel », a été calqué de la même façon sur le mot anglais « hardware » : 硬件 [yìngjiàn], avec le caractère 硬 qui signifie ici « dur ». Notons avant de refermer la parenthèse que de l’autre côté du détroit de Formose, les mots « software » et « hardware » ont été respectivement traduits par 軟體 [rutǐ] (en graphie simplifiée 软体) et 硬體 [yìngtǐ] (en graphie simplifiée 硬体). Dans le domaine informatique, les différences terminologiques entre les deux rives du détroit de Formose sont très nombreuses.
Pour personnaliser les touches de fonction, donc, il faut télécharger (下载 [xiàzǎi]) le logiciel et l’installer (安装 [ānzhuāng]). Une nouvelle parenthèse s’impose au sujet du mot télécharger. En français, le verbe télécharger ne précise pas si l’action se fait en aval ou en amont. Mais en chinois, comme en anglais d’ailleurs, aucune confusion n’est possible. Le mot précité (下载 [xiàzǎi], avec 下 [xià], qui doit être compris ici dans le sens de « aval » – pour le cours aval d’un fleuve, on dit 下游 xiàyóu) signifie bien entendu « télécharger en aval » (copie sur son ordinateur) ; mais pour télécharger en amont (copier à partir de son ordinateur), on utilise en chinois un mot tout différent : 上传 [shàngchuán] (上 [shàng] doit bien entendu être compris ici comment signifiant « amont », l’avant d’un fleuve se disant, bous l’aurez deviné, 上游 [shàngyóu]).
Le petit manuel m’explique les fonctions attribuées aux différentes touches lorsqu’on appuie en même temps sur la touche Fn et sur l’une des touches de fonctions :
F1 sert à ouvrir (打开 [dǎkāi]) le navigateur (浏览器 [liúlánqi]) Internet ;
F2 sert à ouvrir l’application de courrier électronique (le courrier électrique, c’est 电子邮件 [diànzǐ yóujiàn], parfois abrégé en 电邮 [diànyóu]) ;
F3 sert à démarrer (启动 [qǐdòng]) une recherche (搜索 sōusuǒ) dans Windows (notez que ce nom n’est jamais traduit en chinois) ;
F4 sert à ouvrir le lecteur multimédia (媒体播放器 [méitǐ bófàngqì] ; en fait, 媒体 [méitǐ] signifie « média », multimédia se dit normalement 多媒体 [duōméitǐ] ; 播放器 [bōfàngqì] signifie « lecteur », dans le sens dans lequel on l’entend en général en informatique) ;
F5 sert à exécuter un logiciel (dans ce sens, exécuter se dit 执行 [zhíxíng], que l’on pourra, dans un autre contexte, traduire par « appliquer, mettre en œuvre ») ;
F6 sert à afficher le bureau (显示 [xiǎnshì] : afficher, 桌面 [zhuōmiàn], c’est le nom qui a été attribué au Bureau de Windows) ;
F7 permet de réduire (最小化 [zuìxiǎohuà], signifie en réalité « minimiser », là aussi, le chinois subit l’influence de l’anglais « minimize ») une fenêtre (窗口 [chuāngkǒu]) ;
F8 permet de restaurer (还原 [huányuán]) une fenêtre qui a été réduite ;
F9 permet d’ouvrir le « Poste de travail » (我的电脑 [wǒde diànnǎo], ça, c’est de la terminologie exclusivement Windows) ;
F10 permet de verrouiller (锁定 [suǒdìng]) l’ordinateur ;
F11 permet de placer l’ordinateur en mode veille (待机状态 [dàijī zhuàngtài]) ;
F12 sert à ouvrir le calculatrice (计算机 [jìsuànjī]).
Ce clavier-ci possède aussi des touches de raccourci, ou « hotkeys » (traduit très littéralement par 热键 [rèjiàn]) utilisées pour la diffusion des fichiers multimédias et le réglage (调节 [tiáojié]) du volume (音量 [yīnliàng]).
Nous en restons ici pour aujourd’hui, mais nous consacrerons à ce thème un ou deux billets de plus, car il nous reste à voir les informations de dépannage et quelques caractéristiques techniques.
Je vous rappelle que la version pdf du petit manuel sur lequel je m’appuie pour cette série de billets se trouve ici.
Enfin, au cas où vous l’auriez raté, vous pouvez lire le premier épisode consacré à la souris en cliquant ici.

Publicités
Cet article, publié dans Vocabulaire scientifique et technique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s