Chinoiseries : Signes de ponctuation chinois – deuxième partie

Après un premier billet de présentation générale de la ponctuation chinoise (à lire ou à relire ici), nous entrons ici dans le vif du sujet…
Nous prendrons ici les signes de ponctuation l’un après l’autre.
Le point : 。 (句号 [jùhào])
Comme en français, le point sert à marquer la fin d’une phrase. La différence est sa forme : il s’agit d’un petit rond, qui prend la place d’un caractère. Attention de ne pas utiliser à sa place le point de l’alphabet latin : en chinois, ce point est utilisé dans les nombres, pour marquer la décimale (en chinois, ce point-là s’appelle 小数点 [xiǎoshùdiǎn]) (句 [jù] signifie « phrase », 号 [hào] signifie ici « marque »)
Le point d’interrogation : ? (问号 [wènhào])
S’utilise comme en français à la fin d’une phrase interrogative (问 [wèn] signifie « question »)
Le point d’exclamation : ! (叹号 [tànhào], parfois appelé aussi 感叹号 [gǎntànhào])
S’utilise de la même façon que le point d’exclamation français. (叹 [tàn] signifie « soupirer », 感叹 [gǎntàn] signifie « s’exclamer »)
La virgule : , (逗号 [dòuhào])
L’emploi de la virgule chinois est différent de celui de la virgule française. La chinoise sert surtout à séparer des propositions ou des morceaux de phrase. Souvent, lorsque l’on traduit des phrases un peu longues, on rend cette virgule dans la traduction avec un point-virgule. Pour les énumérations, on utilise en chinois un autre type de virgule, que nous verrons au paragraphe suivant) (逗 [dòu] signifie ici « s’arrêter »)
La demi-virgule : 、 (顿号 [dùnhào])
Cette demi-virgule s’utilise en chinois dans les énumérations, les juxtapositions de noms ou d’adjectifs. Ex. : 你、我、小王 toi, moi, petit Wang… (顿 [dùn] signifie ici « pause »).
Le point-virgule : ; (分号 [fēnhào])
Le point-virgule chinois s’utilise en théorie comme le point-virgule français. En réalité, comme nous l’avons vu ci-dessus, en chinois, la virgule remplace presque, dans certains cas, le point-virgule (分 [fēn] signifie « séparer »).
Les deux points : : (冒号 [màohào]
Globalement, les deux points chinois s’utilisent comme en français (冒 [mào] signifie peut-être ici « couvrir »).
Les guillemets : “ et ” (引号 [yǐnhào])
Les guillemets chinois adoptent la forme des guillemets anglo-saxons. Ils s’utilisent de la même façon qu’en français. En chinois, on utilise aussi (assez rarement), des guillemets simples : ‘ et ’. Pour distinguer les deux, on parle de « guillemets doubles » (双引号 [shuāngyǐnhào]) et de « guillemets simples » (单引号 [dānyǐnhào]). Attention de ne surtout pas utiliser dans un texte chinois nos jolis guillemets français (« et »), ils ressemblent trop à un signe de ponctuation chinois plus exotique, que nous verrons au troisième épisode de notre série…
(Autres épisodes de cette série : 1, 3, 4)

Advertisements
Cet article, publié dans Chinoiseries, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Chinoiseries : Signes de ponctuation chinois – deuxième partie

  1. Ping : Chinoiseries : Signes de ponctuation chinois – première partie | Sinoiseries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s