Langue populaire et argotique (65) : Règle tacite

Voici une petite expression un peu absconde pour les non initiés : 潜规则 !
Le caractère 潜, prononcé qián, signifie à l’origine « qui est caché sous l’eau », « submergé ». C’est dans ce sens que l’on retrouve ce caractère dans des mots tels que 潜水 qiánshuǐ : faire de la plongée, ou encore 潜水艇 qiánshuǐtíng : littéralement « bateau qui fait de la plongée » : sous-marin, donc.
Au sens figuré, 潜 signifie « caché », « secret », « sous-jacent », comme dans 潜藏 qiáncáng : se réfugier dans un lieu tenu secret, ou encore 潜在 qiánzài : sous-jacent, ou potentiel.
Quand au mot 规则 guīzé, il signifie tout bonnement « règle », comme dans 游戏规则 yóuxì guīzé : règle du jeu (en chinois, cette expression s’utilise aussi, comme en français, au sens figuré).
Dès lors, on n’a aucun mal à comprendre que l’expression 潜规则 qián guīzé puisse signifie « règle implicite », ou « règle non dite ».
Ce qui est intéressant, c’est que l’expression a été aujourd’hui détournée, pour s’appliquer à ce que nous appellerions en bon gaulois la « promotion canapé » (pour de plus amples informations sur le sens de cette gauloiserie, je vous invite à consulter ici Wikipedia). D’après les dires peu fiables des critiques malveillants du glorieux Empire du Milieu, il semblerait en effet qu’il ne soit pas rare que les jeunes femmes, qu’elles soient employées ou étudiantes, aient à sacrifier leur pudeur sur l’autel de la promotion sociale. Que cette allégation soit vraie ou pas, peu importe, toujours est-il que si vous parlez de 潜规则 à un ami chinois possédant un iota d’humour, vous verrez probablement ses lèvres se courber un tantinet et symétriquement vers le haut, dans un sourire complice et grivois.
Il arrive aussi que le sourire ne soit pas grivois, car réduire le génie linguistique du peuple chinois à des sujets ne volant pas au-dessus de la ceinture serait lui faire une injustice. En effet, l’expression peut aussi être utilisée pour qualifier les « règles non écrites » de nombreux secteurs de la société : à l’hôpital, si vous voulez être opéré par le chef de service en personne, il est de bon ton de lui glisser dans la poche une enveloppe rouge (红包 hóngbāo) pas trop mince, une fois l’intervention terminée ; si vous voulez qu’un enseignant ne soit pas trop dur en notant votre cancre de gamin, la règle tacite s’applique une fois encore sous la forme de la fameuse enveloppe rouge. Les exemples sont multiples ! Si le sujet vous interpelle, je vous invite à aller lire une page détaillée expliquant comment, secteur par secteur, peut s’appliquer la règle tacite (voir ici).
Si vous lisez la page citée précédemment d’un œil purement linguistique, vous verrez que 潜规则 qiánguīzé est également utilisé comme un verbe. Autre exemple d’emploi verbal : cet article qui explique comment un professeur applique la règle tacite à ses élèves du beau sexe. Pour la voie passive, il suffit simplement d’appliquer la règle grammaticale chinoise qui demande que la particule qui marque généralement la voie passive (被 bèi) soit placée devant le verbe, pour construire le quadrisyllabe 被潜规则 bèiqiáguīzé : se voir appliquer la règle tacite.

Publicités
Cet article, publié dans Langue populaire et argotique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s